Livre des Psaumes (3 / 30)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 11

 

1


Au chef des chantres. De David. C'est en l'Éternel que je cherche un refuge. Comment pouvez-vous me dire : Fuis dans vos montagnes, comme un oiseau ?


2
Car voici, les méchants bandent l'arc, Ils ajustent leur flèche sur la corde, Pour tirer dans l'ombre sur ceux dont le coeur est droit.
3
Quand les fondements sont renversés, Le juste, que ferait-il ? -
4
L'Éternel est dans son saint temple, L'Éternel a son trône dans les cieux ; Ses yeux regardent, Ses paupières sondent les fils de l'homme.
5
L'Éternel sonde le juste ; Il hait le méchant et celui qui se plaît à la violence.
6
Il fait pleuvoir sur les méchants Des charbons, du feu et du soufre ; Un vent brûlant, c'est le calice qu'ils ont en partage.
7
Car l'Éternel est juste, il aime la justice ; Les hommes droits contemplent sa face.

Chapitre 12

 

1


(12 :1) Au chef des chantres. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David. (12 :2) Sauve, Éternel ! car les hommes pieux s'en vont, Les fidèles disparaissent parmi les fils de l'homme.


2
(12 :3) On se dit des faussetés les uns aux autres, On a sur les lèvres des choses flatteuses, On parle avec un coeur double.
3
(12 :4) Que l'Éternel extermine toutes les lèvres flatteuses, La langue qui discourt avec arrogance,
4
(12 :5) Ceux qui disent : Nous sommes puissants par notre langue, Nous avons nos lèvres avec nous ; Qui serait notre maître ? -
5
(12 :6) Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, Maintenant, dit l'Éternel, je me lève, J'apporte le salut à ceux contre qui l'on souffle.
6
(12 :7) Les paroles de l'Éternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré.
7
(12 :8) Toi, Éternel ! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais.
8
(12 :9) Les méchants se promènent de toutes parts, Quand la bassesse règne parmi les fils de l'homme.

Chapitre 13

 

1


Au chef des chantres. Psaume de David.


2
Jusques à quand, Éternel ! m'oublieras-tu sans cesse ? Jusques à quand me cacheras-tu ta face ?
3
Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme, Et chaque jour des chagrins dans mon coeur ? Jusques à quand mon ennemi s'élèvera-t-il contre moi ?
4
Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu ! Donne à mes yeux la clarté, Afin que je ne m'endorme pas du sommeil de la mort,
5
Afin que mon ennemi ne dise pas : Je l'ai vaincu ! Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle.
6
Moi, j'ai confiance en ta bonté, J'ai de l'allégresse dans le coeur, à cause de ton salut ; Je chante à l'Éternel, car il m'a fait du bien.

Chapitre 14

 

1


Au chef des chantres. De David. L'insensé dit en son coeur : Il n'y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; Il n'en est aucun qui fasse le bien.


2
L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, Pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu.
3
Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul.
4
Tous ceux qui commettent l'iniquité ont-ils perdu le sens ? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture ; Ils n'invoquent point l'Éternel.
5
C'est alors qu'ils trembleront d'épouvante, Quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste.
6
Jetez l'opprobre sur l'espérance du malheureux... L'Éternel est son refuge.
7
Oh ! qui fera partir de Sion la délivrance d'Israël ? Quand l'Éternel ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l'allégresse, Israël se réjouira.

Chapitre 15

 

1


Psaume de David. O Éternel ! qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? -


2
Celui qui marche dans l'intégrité, qui pratique la justice Et qui dit la vérité selon son coeur.
3
Il ne calomnie point avec sa langue, Il ne fait point de mal à son semblable, Et il ne jette point l'opprobre sur son prochain.
4
Il regarde avec dédain celui qui est méprisable, Mais il honore ceux qui craignent l'Éternel ; Il ne se rétracte point, s'il fait un serment à son préjudice.
5
Il n'exige point d'intérêt de son argent, Et il n'accepte point de don contre l'innocent. Celui qui se conduit ainsi ne chancelle jamais.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>