Livre des Psaumes (18 / 30)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 86

 

1


Prière de David. Éternel, prête l'oreille, exauce-moi ! Car je suis malheureux et indigent.


2
Garde mon âme, car je suis pieux ! Mon Dieu, sauve ton serviteur qui se confie en toi !
3
Aie pitié de moi, Seigneur ! Car je crie à toi tout le jour.
4
Réjouis l'âme de ton serviteur, Car à toi, Seigneur, j'élève mon âme.
5
Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent.
6
Éternel, prête l'oreille à ma prière, Sois attentif à la voix de mes supplications !
7
Je t'invoque au jour de ma détresse, Car tu m'exauces.
8
Nul n'est comme toi parmi les dieux, Seigneur, Et rien ne ressemble à tes oeuvres.
9
Toutes les nations que tu as faites viendront Se prosterner devant ta face, Seigneur, Et rendre gloire à ton nom.
10
Car tu es grand, et tu opères des prodiges ; Toi seul, tu es Dieu.
11
Enseigne-moi tes voies, ô Éternel ! Je marcherai dans ta fidélité. Dispose mon coeur à la crainte de ton nom.
12
Je te louerai de tout mon coeur, Seigneur, mon Dieu ! Et je glorifierai ton nom à perpétuité.
13
Car ta bonté est grande envers moi, Et tu délivres mon âme du séjour profond des morts.
14
O Dieu ! des orgueilleux se sont levés contre moi, Une troupe d'hommes violents en veulent à ma vie ; Ils ne portent pas leurs pensées sur toi.
15
Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, Lent à la colère, riche en bonté et en fidélité ;
16
Tourne vers moi les regards et aie pitié de moi, Donne la force à ton serviteur, Et sauve le fils de ta servante !
17
Opère un signe en ma faveur ! Que mes ennemis le voient et soient confus ! Car tu me secours et tu me consoles, ô Éternel !

Chapitre 87

 

1


Des fils de Koré. Psaume. Cantique. Elle est fondée sur les montagnes saintes.


2
L'Éternel aime les portes de Sion Plus que toutes les demeures de Jacob.
3
Des choses glorieuses ont été dites sur toi, Ville de Dieu ! Pause.
4
Je proclame l'Égypte et Babylone parmi ceux qui me connaissent ; Voici, le pays des Philistins, Tyr, avec l'Éthiopie : C'est dans Sion qu'ils sont nés.
5
Et de Sion il est dit : Tous y sont nés, Et c'est le Très Haut qui l'affermit.
6
L'Éternel compte en inscrivant les peuples : C'est là qu'ils sont nés. Pause.
7
Et ceux qui chantent et ceux qui dansent s'écrient : Toutes mes sources sont en toi.

Chapitre 88

 

1


(88 :1) Cantique. Psaume des fils de Koré. Au chef des chantres. Pour chanter sur la flûte. Cantique d'Héman, l'Ézrachite. (88 :2) Éternel, Dieu de mon salut ! Je crie jour et nuit devant toi.


2
(88 :3) Que ma prière parvienne en ta présence ! Prête l'oreille à mes supplications !
3
(88 :4) Car mon âme est rassasiée de maux, Et ma vie s'approche du séjour des morts.
4
(88 :5) Je suis mis au rang de ceux qui descendent dans la fosse, Je suis comme un homme qui n'a plus de force.
5
(88 :6) Je suis étendu parmi les morts, Semblable à ceux qui sont tués et couchés dans le sépulcre, A ceux dont tu n'as plus le souvenir, Et qui sont séparés de ta main.
6
(88 :7) Tu m'as jeté dans une fosse profonde, Dans les ténèbres, dans les abîmes.
7
(88 :8) Ta fureur s'appesantit sur moi, Et tu m'accables de tous tes flots. Pause.
8
(88 :9) Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur ; Je suis enfermé et je ne puis sortir.
9
(88 :10) Mes yeux se consument dans la souffrance ; Je t'invoque tous les jours, ô Éternel ! J'étends vers toi les mains.
10
(88 :11) Est-ce pour les morts que tu fais des miracles ? Les morts se lèvent-ils pour te louer ? Pause.
11
(88 :12) Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, De ta fidélité dans l'abîme ?
12
(88 :13) Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de l'oubli ?
13
(88 :14) O Éternel ! j'implore ton secours, Et le matin ma prière s'élève à toi.
14
(88 :15) Pourquoi, Éternel, repousses-tu mon âme ? Pourquoi me caches-tu ta face ?
15
(88 :16) Je suis malheureux et moribond dès ma jeunesse, Je suis chargé de tes terreurs, je suis troublé.
16
(88 :17) Tes fureurs passent sur moi, Tes terreurs m'anéantissent ;
17
(88 :18) Elles m'environnent tout le jour comme des eaux, Elles m'enveloppent toutes à la fois.
18
(88 :19) Tu as éloigné de moi amis et compagnons ; Mes intimes ont disparu.

Chapitre 89

 

1


(89 :1) Cantique d'Éthan, l'Ézrachite. (89 :2) Je chanterai toujours les bontés de l'Éternel ; Ma bouche fera connaître à jamais ta fidélité.


2
(89 :3) Car je dis : La bonté a des fondements éternels ; Tu établis ta fidélité dans les cieux.
3
(89 :4) J'ai fait alliance avec mon élu ; Voici ce que j'ai juré à David, mon serviteur :
4
(89 :5) J'affermirai ta postérité pour toujours, Et j'établirai ton trône à perpétuité. Pause.
5
(89 :6) Les cieux célèbrent tes merveilles, ô Éternel ! Et ta fidélité dans l'assemblée des saints.
6
(89 :7) Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l'Éternel ? Qui est semblable à toi parmi les fils de Dieu ?
7
(89 :8) Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints, Il est redoutable pour tous ceux qui l'entourent.
8
(89 :9) Éternel, Dieu des armées ! qui est comme toi puissant, ô Éternel ? Ta fidélité t'environne.
9
(89 :10) Tu domptes l'orgueil de la mer ; Quand ses flots se soulèvent, tu les apaises.
10
(89 :11) Tu écrasas l'Égypte comme un cadavre, Tu dispersas tes ennemis par la puissance de ton bras.
11
(89 :12) C'est à toi qu'appartiennent les cieux et la terre, C'est toi qui as fondé le monde et ce qu'il renferme.
12
(89 :13) Tu as créé le nord et le midi ; Le Thabor et l'Hermon se réjouissent à ton nom.
13
(89 :14) Ton bras est puissant, Ta main forte, ta droite élevée.
14
(89 :15) La justice et l'équité sont la base de ton trône. La bonté et la fidélité sont devant ta face.
15
(89 :16) Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette ; Il marche à la clarté de ta face, ô Éternel !
16
(89 :17) Il se réjouit sans cesse de ton nom, Et il se glorifie de ta justice.
17
(89 :18) Car tu es la gloire de sa puissance ; C'est ta faveur qui relève notre force.
18
(89 :19) Car l'Éternel est notre bouclier, Le Saint d'Israël est notre roi.
19
(89 :20) Alors tu parlas dans une vision à ton bien-aimé, Et tu dis : J'ai prêté mon secours à un héros, J'ai élevé du milieu du peuple un jeune homme ;
20
(89 :21) J'ai trouvé David, mon serviteur, Je l'ai oint de mon huile sainte.
21
(89 :22) Ma main le soutiendra, Et mon bras le fortifiera.
22
(89 :23) L'ennemi ne le surprendra pas, Et le méchant ne l'opprimera point ;
23
(89 :24) J'écraserai devant lui ses adversaires, Et je frapperai ceux qui le haïssent.
24
(89 :25) Ma fidélité et ma bonté seront avec lui, Et sa force s'élèvera par mon nom.
25
(89 :26) Je mettrai sa main sur la mer, Et sa droite sur les fleuves.
26
(89 :27) Lui, il m'invoquera : Tu es mon père, Mon Dieu et le rocher de mon salut !
27
(89 :28) Et moi, je ferai de lui le premier-né, Le plus élevé des rois de la terre.
28
(89 :29) Je lui conserverai toujours ma bonté, Et mon alliance lui sera fidèle ;
29
(89 :30) Je rendrai sa postérité éternelle, Et son trône comme les jours des cieux.
30
(89 :31) Si ses fils abandonnent ma loi Et ne marchent pas selon ses ordonnances,
31
(89 :32) S'ils violent mes préceptes Et n'observent pas mes commandements,
32
(89 :33) Je punirai de la verge leurs transgressions, Et par des coups leurs iniquités ;
33
(89 :34) Mais je ne lui retirerai point ma bonté Et je ne trahirai pas ma fidélité,
34
(89 :35) Je ne violerai point mon alliance Et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres.
35
(89 :36) J'ai juré une fois par ma sainteté : Mentirai-je à David ?
36
(89 :37) Sa postérité subsistera toujours ; Son trône sera devant moi comme le soleil,
37
(89 :38) Comme la lune il aura une éternelle durée. Le témoin qui est dans le ciel est fidèle. Pause.
38
(89 :39) Et pourtant, tu as rejeté, tu as repoussé ! Tu t'es irrité contre ton oint !
39
(89 :40) Tu as dédaigné l'alliance avec ton serviteur ; Tu as abattu, profané sa couronne.
40
(89 :41) Tu as détruit toutes ses murailles, Tu as mis en ruines ses forteresses.
41
(89 :42) Tous les passants le dépouillent ; Il est un objet d'opprobre pour ses voisins.
42
(89 :43) Tu as élevé la droite de ses adversaires, Tu as réjoui tous ses ennemis ;
43
(89 :44) Tu as fait reculer le tranchant de son glaive, Et tu ne l'as pas soutenu dans le combat.
44
(89 :45) Tu as mis un terme à sa splendeur, Et tu as jeté son trône à terre ;
45
(89 :46) Tu as abrégé les jours de sa jeunesse, Tu l'as couvert de honte. Pause.
46
(89 :47) Jusques à quand, Éternel ! te cacheras-tu sans cesse, Et ta fureur s'embrasera-t-elle comme le feu ?
47
(89 :48) Rappelle-toi ce qu'est la durée de ma vie, Et pour quel néant tu as créé tous les fils de l'homme.
48
(89 :49) Y a-t-il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort, Qui puisse sauver son âme du séjour des morts ? Pause.
49
(89 :50) Où sont, Seigneur ! tes bontés premières, Que tu juras à David dans ta fidélité ?
50
(89 :51) Souviens-toi, Seigneur ! de l'opprobre de tes serviteurs, Souviens-toi que je porte en mon sein tous les peuples nombreux ;
51
(89 :52) Souviens-toi des outrages de tes ennemis, ô Éternel ! De leurs outrages contre les pas de ton oint.
52
(89 :53) Béni soit à jamais l'Éternel ! Amen ! Amen !

Chapitre 90

 

1


Prière de Moïse, homme de Dieu. Seigneur ! tu as été pour nous un refuge, De génération en génération.


2
Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eussent créé la terre et le monde, D'éternité en éternité tu es Dieu.
3
Tu fais rentrer les hommes dans la poussière, Et tu dis : Fils de l'homme, retournez !
4
Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d'hier, quand il n'est plus, Et comme une veille de la nuit.
5
Tu les emportes, semblables à un songe, Qui, le matin, passe comme l'herbe :
6
Elle fleurit le matin, et elle passe, On la coupe le soir, et elle sèche.
7
Nous sommes consumés par ta colère, Et ta fureur nous épouvante.
8
Tu mets devant toi nos iniquités, Et à la lumière de ta face nos fautes cachées.
9
Tous nos jours disparaissent par ton courroux ; Nous voyons nos années s'évanouir comme un son.
10
Les jours de nos années s'élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans ; Et l'orgueil qu'ils en tirent n'est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons.
11
Qui prend garde à la force de ta colère, Et à ton courroux, selon la crainte qui t'est due ?
12
Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse.
13
Reviens, Éternel ! Jusques à quand ?... Aie pitié de tes serviteurs !
14
Rassasie-nous chaque matin de ta bonté, Et nous serons toute notre vie dans la joie et l'allégresse.
15
Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, Autant d'années que nous avons vu le malheur.
16
Que ton oeuvre se manifeste à tes serviteurs, Et ta gloire sur leurs enfants !
17
Que la grâce de l'Éternel, notre Dieu, soit sur nous ! Affermis l'ouvrage de nos mains, Oui, affermis l'ouvrage de nos mains !

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>