Livre des Psaumes (16 / 30)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 76

 

1


(76 :1) Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume d'Asaph. Cantique. (76 :2) Dieu est connu en Juda, Son nom est grand en Israël.


2
(76 :3) Sa tente est à Salem, Et sa demeure à Sion.
3
(76 :4) C'est là qu'il a brisé les flèches, Le bouclier, l'épée et les armes de guerre. -Pause.
4
(76 :5) Tu es plus majestueux, plus puissant Que les montagnes des ravisseurs.
5
(76 :6) Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de courage, Ils se sont endormis de leur dernier sommeil ; Ils n'ont pas su se défendre, tous ces vaillants hommes.
6
(76 :7) A ta menace, Dieu de Jacob ! Ils se sont endormis, cavaliers et chevaux.
7
(76 :8) Tu es redoutable, ô toi ! Qui peut te résister, quand ta colère éclate ?
8
(76 :9) Du haut des cieux tu as proclamé la sentence ; La terre effrayée s'est tenue tranquille,
9
(76 :10) Lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, Pour sauver tous les malheureux de la terre. -Pause.
10
(76 :11) L'homme te célèbre même dans sa fureur, Quand tu te revêts de tout ton courroux.
11
(76 :12) Faites des voeux à l'Éternel, votre Dieu, et accomplissez-les ! Que tous ceux qui l'environnent apportent des dons au Dieu terrible !
12
(76 :13) Il abat l'orgueil des princes, Il est redoutable aux rois de la terre.

Chapitre 77

 

1


(77 :1) Au chef des chantres. D'après Jeduthun. Psaume d'Asaph. (77 :2) Ma voix s'élève à Dieu, et je crie ; Ma voix s'élève à Dieu, et il m'écoutera.


2
(77 :3) Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur ; La nuit, mes mains sont étendues sans se lasser ; Mon âme refuse toute consolation.
3
(77 :4) Je me souviens de Dieu, et je gémis ; Je médite, et mon esprit est abattu. -Pause.
4
(77 :5) Tu tiens mes paupières en éveil ; Et, dans mon trouble, je ne puis parler.
5
(77 :6) Je pense aux jours anciens, Aux années d'autrefois.
6
(77 :7) Je pense à mes cantiques pendant la nuit, Je fais des réflexions au dedans de mon coeur, Et mon esprit médite.
7
(77 :8) Le Seigneur rejettera-t-il pour toujours ? Ne sera-t-il plus favorable ?
8
(77 :9) Sa bonté est-elle à jamais épuisée ? Sa parole est-elle anéantie pour l'éternité ?
9
(77 :10) Dieu a-t-il oublié d'avoir compassion ? A-t-il, dans sa colère, retiré sa miséricorde ? -Pause.
10
(77 :11) Je dis : Ce qui fait ma souffrance, C'est que la droite du Très Haut n'est plus la même...
11
(77 :12) Je rappellerai les oeuvres de l'Éternel, Car je me souviens de tes merveilles d'autrefois ;
12
(77 :13) Je parlerai de toutes tes oeuvres, Je raconterai tes hauts faits.
13
(77 :14) O Dieu ! tes voies sont saintes ; Quel dieu est grand comme Dieu ?
14
(77 :15) Tu es le Dieu qui fait des prodiges ; Tu as manifesté parmi les peuples ta puissance.
15
(77 :16) Par ton bras tu as délivré ton peuple, Les fils de Jacob et de Joseph. -Pause.
16
(77 :17) Les eaux t'ont vu, ô Dieu ! Les eaux t'ont vu, elles ont tremblé ; Les abîmes se sont émus.
17
(77 :18) Les nuages versèrent de l'eau par torrents, Le tonnerre retentit dans les nues, Et tes flèches volèrent de toutes parts.
18
(77 :19) Ton tonnerre éclata dans le tourbillon, Les éclairs illuminèrent le monde ; La terre s'émut et trembla.
19
(77 :20) Tu te frayas un chemin par la mer, Un sentier par les grandes eaux, Et tes traces ne furent plus reconnues.
20
(77 :21) Tu as conduit ton peuple comme un troupeau, Par la main de Moïse et d'Aaron.

Chapitre 78

 

1


Cantique d'Asaph. Mon peuple, écoute mes instructions ! Prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche !


2
J'ouvre la bouche par des sentences, Je publie la sagesse des temps anciens.
3
Ce que nous avons entendu, ce que nous savons, Ce que nos pères nous ont raconté,
4
Nous ne le cacherons point à leurs enfants ; Nous dirons à la génération future les louanges de l'Éternel, Et sa puissance, et les prodiges qu'il a opérés.
5
Il a établi un témoignage en Jacob, Il a mis une loi en Israël, Et il a ordonné à nos pères de l'enseigner à leurs enfants,
6
Pour qu'elle fût connue de la génération future, Des enfants qui naîtraient, Et que, devenus grands, ils en parlassent à leurs enfants,
7
Afin qu'ils missent en Dieu leur confiance, Qu'ils n'oubliassent pas les oeuvres de Dieu, Et qu'ils observassent ses commandements,
8
Afin qu'ils ne fussent pas, comme leurs pères, Une race indocile et rebelle, Une race dont le coeur n'était pas ferme, Et dont l'esprit n'était pas fidèle à Dieu.
9
Les fils d'Éphraïm, armés et tirant de l'arc, Tournèrent le dos le jour du combat.
10
Ils ne gardèrent point l'alliance de Dieu, Et ils refusèrent de marcher selon sa loi.
11
Ils mirent en oubli ses oeuvres, Ses merveilles qu'il leur avait fait voir.
12
Devant leurs pères il avait fait des prodiges, Au pays d'Égypte, dans les campagnes de Tsoan.
13
Il fendit la mer et leur ouvrit un passage, Il fit dresser les eaux comme une muraille.
14
Il les conduisit le jour par la nuée, Et toute la nuit par un feu éclatant.
15
Il fendit des rochers dans le désert, Et il donna à boire comme des flots abondants ;
16
Du rocher il fit jaillir des sources, Et couler des eaux comme des fleuves.
17
Mais ils continuèrent à pécher contre lui, A se révolter contre le Très Haut dans le désert.
18
Ils tentèrent Dieu dans leur coeur, En demandant de la nourriture selon leur désir.
19
Ils parlèrent contre Dieu, Ils dirent : Dieu pourrait-il Dresser une table dans le désert ?
20
Voici, il a frappé le rocher, et des eaux ont coulé, Et des torrents se sont répandus ; Pourra-t-il aussi donner du pain, Ou fournir de la viande à son peuple ?
21
L'Éternel entendit, et il fut irrité ; Un feu s'alluma contre Jacob, Et la colère s'éleva contre Israël,
22
Parce qu'ils ne crurent pas en Dieu, Parce qu'ils n'eurent pas confiance dans son secours.
23
Il commanda aux nuages d'en haut, Et il ouvrit les portes des cieux ;
24
Il fit pleuvoir sur eux la manne pour nourriture, Il leur donna le blé du ciel.
25
Ils mangèrent tous le pain des grands, Il leur envoya de la nourriture à satiété.
26
Il fit souffler dans les cieux le vent d'orient, Et il amena par sa puissance le vent du midi ;
27
Il fit pleuvoir sur eux la viande comme de la poussière, Et comme le sable des mers les oiseaux ailés ;
28
Il les fit tomber au milieu de leur camp, Tout autour de leurs demeures.
29
Ils mangèrent et se rassasièrent abondamment : Dieu leur donna ce qu'ils avaient désiré.
30
Ils n'avaient pas satisfait leur désir, Ils avaient encore leur nourriture dans la bouche,
31
Lorsque la colère de Dieu s'éleva contre eux ; Il frappa de mort les plus vigoureux, Il abattit les jeunes hommes d'Israël.
32
Malgré tout cela, ils continuèrent à pécher, Et ne crurent point à ses prodiges.
33
Il consuma leurs jours par la vanité, Et leurs années par une fin soudaine.
34
Quand il les frappait de mort, ils le cherchaient, Ils revenaient et se tournaient vers Dieu ;
35
Ils se souvenaient que Dieu était leur rocher, Que le Dieu Très Haut était leur libérateur.
36
Mais ils le trompaient de la bouche, Et ils lui mentaient de la langue ;
37
Leur coeur n'était pas ferme envers lui, Et ils n'étaient pas fidèles à son alliance.
38
Toutefois, dans sa miséricorde, il pardonne l'iniquité et ne détruit pas ; Il retient souvent sa colère et ne se livre pas à toute sa fureur.
39
Il se souvint qu'ils n'étaient que chair, Un souffle qui s'en va et ne revient pas.
40
Que de fois ils se révoltèrent contre lui dans le désert ! Que de fois ils l'irritèrent dans la solitude !
41
Ils ne cessèrent de tenter Dieu, Et de provoquer le Saint d'Israël.
42
Ils ne se souvinrent pas de sa puissance, Du jour où il les délivra de l'ennemi,
43
Des miracles qu'il accomplit en Égypte, Et de ses prodiges dans les campagnes de Tsoan.
44
Il changea leurs fleuves en sang, Et ils ne purent en boire les eaux.
45
Il envoya contre eux des mouches venimeuses qui les dévorèrent, Et des grenouilles qui les détruisirent.
46
Il livra leurs récoltes aux sauterelles, Le produit de leur travail aux sauterelles.
47
Il fit périr leurs vignes par la grêle, Et leurs sycomores par la gelée.
48
Il abandonna leur bétail à la grêle, Et leurs troupeaux au feu du ciel.
49
Il lança contre eux son ardente colère, La fureur, la rage et la détresse, Une troupe de messagers de malheur.
50
Il donna libre cours à sa colère, Il ne sauva pas leur âme de la mort, Il livra leur vie à la mortalité ;
51
Il frappa tous les premiers-nés en Égypte, Les prémices de la force sous les tentes de Cham.
52
Il fit partir son peuple comme des brebis, Il les conduisit comme un troupeau dans le désert.
53
Il les dirigea sûrement, pour qu'ils fussent sans crainte, Et la mer couvrit leurs ennemis.
54
Il les amena vers sa frontière sainte, Vers cette montagne que sa droite a acquise.
55
Il chassa devant eux les nations, Leur distribua le pays en héritage, Et fit habiter dans leurs tentes les tribus d'Israël.
56
Mais ils tentèrent le Dieu Très Haut et se révoltèrent contre lui, Et ils n'observèrent point ses ordonnances.
57
Ils s'éloignèrent et furent infidèles, comme leurs pères, Ils tournèrent, comme un arc trompeur.
58
Ils l'irritèrent par leurs hauts lieux, Et ils excitèrent sa jalousie par leurs idoles.
59
Dieu entendit, et il fut irrité ; Il repoussa fortement Israël.
60
Il abandonna la demeure de Silo, La tente où il habitait parmi les hommes ;
61
Il livra sa gloire à la captivité, Et sa majesté entre les mains de l'ennemi.
62
Il mit son peuple à la merci du glaive, Et il s'indigna contre son héritage.
63
Le feu dévora ses jeunes hommes, Et ses vierges ne furent pas célébrées ;
64
Ses sacrificateurs tombèrent par l'épée, Et ses veuves ne pleurèrent pas.
65
Le Seigneur s'éveilla comme celui qui a dormi, Comme un héros qu'a subjugué le vin.
66
Il frappa ses adversaires en fuite, Il les couvrit d'un opprobre éternel.
67
Cependant il rejeta la tente de Joseph, Et il ne choisit point la tribu d'Éphraïm ;
68
Il préféra la tribu de Juda, La montagne de Sion qu'il aimait.
69
Et il bâtit son sanctuaire comme les lieux élevés, Comme la terre qu'il a fondée pour toujours.
70
Il choisit David, son serviteur, Et il le tira des bergeries ;
71
Il le prit derrière les brebis qui allaitent, Pour lui faire paître Jacob, son peuple, Et Israël, son héritage.
72
Et David les dirigea avec un coeur intègre, Et les conduisit avec des mains intelligentes.

Chapitre 79

 

1


Psaume d'Asaph. O Dieu ! les nations ont envahi ton héritage, Elles ont profané ton saint temple, Elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.


2
Elles ont livré les cadavres de tes serviteurs En pâture aux oiseaux du ciel, La chair de tes fidèles aux bêtes de la terre ;
3
Elles ont versé leur sang comme de l'eau Tout autour de Jérusalem, Et il n'y a eu personne pour les enterrer.
4
Nous sommes devenus un objet d'opprobre pour nos voisins, De moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent.
5
Jusques à quand, Éternel ! t'irriteras-tu sans cesse, Et ta colère s'embrasera-t-elle comme le feu ?
6
Répands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, Et sur les royaumes qui n'invoquent pas ton nom !
7
Car on a dévoré Jacob, Et ravagé sa demeure.
8
Ne te souviens plus de nos iniquités passées ! Que tes compassions viennent en hâte au-devant de nous ! Car nous sommes bien malheureux.
9
Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, et pardonne nos péchés, à cause de ton nom !
10
Pourquoi les nations diraient-elles : Où est leur Dieu ? Qu'on sache, en notre présence, parmi les nations, Que tu venges le sang de tes serviteurs, le sang répandu !
11
Que les gémissements des captifs parviennent jusqu'à toi ! Par ton bras puissant sauve ceux qui vont périr !
12
Rends à nos voisins sept fois dans leur sein Les outrages qu'ils t'ont faits, Seigneur !
13
Et nous, ton peuple, le troupeau de ton pâturage, Nous te célébrerons éternellement ; De génération en génération nous publierons tes louanges.

Chapitre 80

 

1


(80 :1) Au chef des chantres. Sur les lis lyriques. D'Asaph. Psaume. (80 :2) Prête l'oreille, berger d'Israël, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau ! Parais dans ta splendeur, Toi qui es assis sur les chérubins !


2
(80 :3) Devant Éphraïm, Benjamin et Manassé, réveille ta force, Et viens à notre secours !
3
(80 :4) O Dieu, relève-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauvés !
4
(80 :5) Éternel, Dieu des armées ! Jusques à quand t'irriteras-tu contre la prière de ton peuple ?
5
(80 :6) Tu les nourris d'un pain de larmes. Tu les abreuves de larmes à pleine mesure.
6
(80 :7) Tu fais de nous un objet de discorde pour nos voisins, Et nos ennemis se raillent de nous.
7
(80 :8) Dieu des armées, relève-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauvés !
8
(80 :9) Tu avais arraché de l'Égypte une vigne ; Tu as chassé des nations, et tu l'as plantée.
9
(80 :10) Tu as fait place devant elle : Elle a jeté des racines et rempli la terre ;
10
(80 :11) Les montagnes étaient couvertes de son ombre, Et ses rameaux étaient comme des cèdres de Dieu ;
11
(80 :12) Elle étendait ses branches jusqu'à la mer, Et ses rejetons jusqu'au fleuve.
12
(80 :13) Pourquoi as-tu rompu ses clôtures, En sorte que tous les passants la dépouillent ?
13
(80 :14) Le sanglier de la forêt la ronge, Et les bêtes des champs en font leur pâture.
14
(80 :15) Dieu des armées, reviens donc ! Regarde du haut des cieux, et vois ! considère cette vigne !
15
(80 :16) Protège ce que ta droite a planté, Et le fils que tu t'es choisi !...
16
(80 :17) Elle est brûlée par le feu, elle est coupée ! Ils périssent devant ta face menaçante.
17
(80 :18) Que ta main soit sur l'homme de ta droite, Sur le fils de l'homme que tu t'es choisi !
18
(80 :19) Et nous ne nous éloignerons plus de toi. Fais-nous revivre, et nous invoquerons ton nom.
19
(80 :20) Éternel, Dieu des armées, relève-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauvés !

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>