Livre des Psaumes (13 / 30)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 61

 

1


(61 :1) Au chef des chantres. Sur instruments à cordes. De David. (61 :2) O Dieu ! écoute mes cris, Sois attentif à ma prière !


2
(61 :3) Du bout de la terre je crie à toi, le coeur abattu ; Conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre !
3
(61 :4) Car tu es pour moi un refuge, Une tour forte, en face de l'ennemi.
4
(61 :5) Je voudrais séjourner éternellement dans ta tente, Me réfugier à l'abri de tes ailes. -Pause.
5
(61 :6) Car toi, ô Dieu ! tu exauces mes voeux, Tu me donnes l'héritage de ceux qui craignent ton nom.
6
(61 :7) Ajoute des jours aux jours du roi ; Que ses années se prolongent à jamais !
7
(61 :8) Qu'il reste sur le trône éternellement devant Dieu ! Fais que ta bonté et ta fidélité veillent sur lui !
8
(61 :9) Alors je chanterai sans cesse ton nom, En accomplissant chaque jour mes voeux.

Chapitre 62

 

1


(62 :1) Au chef des chantres. D'après Jeduthun. Psaume de David. (62 :2) Oui, c'est en Dieu que mon âme se confie ; De lui vient mon salut.


2
(62 :3) Oui, c'est lui qui est mon rocher et mon salut ; Ma haute retraite : je ne chancellerai guère.
3
(62 :4) Jusqu'à quand vous jetterez-vous sur un homme, Chercherez-vous tous à l'abattre, Comme une muraille qui penche, Comme une clôture qu'on renverse ?
4
(62 :5) Ils conspirent pour le précipiter de son poste élevé ; Ils prennent plaisir au mensonge ; Ils bénissent de leur bouche, Et ils maudissent dans leur coeur. -Pause.
5
(62 :6) Oui, mon âme, confie-toi en Dieu ! Car de lui vient mon espérance.
6
(62 :7) Oui, c'est lui qui est mon rocher et mon salut ; Ma haute retraite : je ne chancellerai pas.
7
(62 :8) Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ; Le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu.
8
(62 :9) En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos coeurs en sa présence ! Dieu est notre refuge, -Pause.
9
(62 :10) Oui, vanité, les fils de l'homme ! Mensonge, les fils de l'homme ! Dans une balance ils monteraient Tous ensemble, plus légers qu'un souffle.
10
(62 :11) Ne vous confiez pas dans la violence, Et ne mettez pas un vain espoir dans la rapine ; Quand les richesses s'accroissent, N'y attachez pas votre coeur.
11
(62 :12) Dieu a parlé une fois ; Deux fois j'ai entendu ceci : C'est que la force est à Dieu.
12
(62 :13) A toi aussi, Seigneur ! la bonté ; Car tu rends à chacun selon ses oeuvres.

Chapitre 63

 

1


(63 :1) Psaume de David. Lorsqu'il était dans le désert de Juda. (63 :2) O Dieu ! tu es mon Dieu, je te cherche ; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau.


2
(63 :3) Ainsi je te contemple dans le sanctuaire, Pour voir ta puissance et ta gloire.
3
(63 :4) Car ta bonté vaut mieux que la vie : Mes lèvres célèbrent tes louanges.
4
(63 :5) Je te bénirai donc toute ma vie, J'élèverai mes mains en ton nom.
5
(63 :6) Mon âme sera rassasiée comme de mets gras et succulents, Et, avec des cris de joie sur les lèvres, ma bouche te célébrera.
6
(63 :7) Lorsque je pense à toi sur ma couche, Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit.
7
(63 :8) Car tu es mon secours, Et je suis dans l'allégresse à l'ombre de tes ailes.
8
(63 :9) Mon âme est attachée à toi ; Ta droite me soutient.
9
(63 :10) Mais ceux qui cherchent à m'ôter la vie Iront dans les profondeurs de la terre ;
10
(63 :11) Ils seront livrés au glaive, Ils seront la proie des chacals.
11
(63 :12) Et le roi se réjouira en Dieu ; Quiconque jure par lui s'en glorifiera, Car la bouche des menteurs sera fermée.

Chapitre 64

 

1


(64 :1) Au chef des chantres. Psaume de David. (64 :2) O Dieu, écoute ma voix, quand je gémis ! Protège ma vie contre l'ennemi que je crains !


2
(64 :3) Garantis-moi des complots des méchants, De la troupe bruyante des hommes iniques !
3
(64 :4) Ils aiguisent leur langue comme un glaive, Ils lancent comme des traits leurs paroles amères,
4
(64 :5) Pour tirer en cachette sur l'innocent ; Ils tirent sur lui à l'improviste, et n'ont aucune crainte.
5
(64 :6) Ils se fortifient dans leur méchanceté : Ils se concertent pour tendre des pièges, Ils disent : Qui les verra ?
6
(64 :7) Ils méditent des crimes : Nous voici prêts, le plan est conçu ! La pensée intime, le coeur de chacun est un abîme.
7
(64 :8) Dieu lance contre eux ses traits : Soudain les voilà frappés.
8
(64 :9) Leur langue a causé leur chute ; Tous ceux qui les voient secouent la tête.
9
(64 :10) Tous les hommes sont saisis de crainte, Ils publient ce que Dieu fait, Et prennent garde à son oeuvre.
10
(64 :11) Le juste se réjouit en l'Éternel et cherche en lui son refuge, Tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.

Chapitre 65

 

1


(65 :1) Au chef des chantres. Psaume de David. Cantique. (65 :2) Avec confiance, ô Dieu ! on te louera dans Sion, Et l'on accomplira les voeux qu'on t'a faits.


2
(65 :3) O toi, qui écoutes la prière ! Tous les hommes viendront à toi.
3
(65 :4) Les iniquités m'accablent : Tu pardonneras nos transgressions.
4
(65 :5) Heureux celui que tu choisis et que tu admets en ta présence, Pour qu'il habite dans tes parvis ! Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison, De la sainteté de ton temple.
5
(65 :6) Dans ta bonté, tu nous exauces par des prodiges, Dieu de notre salut, Espoir de toutes les extrémités lointaines de la terre et de la mer !
6
(65 :7) Il affermit les montagnes par sa force, Il est ceint de puissance ;
7
(65 :8) Il apaise le mugissement des mers, le mugissement de leurs flots, Et le tumulte des peuples.
8
(65 :9) Ceux qui habitent aux extrémités du monde s'effraient de tes prodiges ; Tu remplis d'allégresse l'orient et l'occident.
9
(65 :10) Tu visites la terre et tu lui donnes l'abondance, Tu la combles de richesses ; Le ruisseau de Dieu est plein d'eau ; Tu prépares le blé, quand tu la fertilises ainsi.
10
(65 :11) En arrosant ses sillons, en aplanissant ses mottes, Tu la détrempes par des pluies, tu bénis son germe.
11
(65 :12) Tu couronnes l'année de tes biens, Et tes pas versent l'abondance ;
12
(65 :13) Les plaines du désert sont abreuvées, Et les collines sont ceintes d'allégresse ;
13
(65 :14) Les pâturages se couvrent de brebis, Et les vallées se revêtent de froment. Les cris de joie et les chants retentissent.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>