Livre des Psaumes (12 / 30)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 56

 

1


(56 :1) Au chef des chantres. Sur "Colombe des térébinthes lointains". Hymne de David. Lorsque les Philistins le saisirent à Gath. (56 :2) Aie pitié de moi, ô Dieu ! car des hommes me harcèlent ; Tout le jour ils me font la guerre, ils me tourmentent.


2
(56 :3) Tout le jour mes adversaires me harcèlent ; Ils sont nombreux, ils me font la guerre comme des hautains.
3
(56 :4) Quand je suis dans la crainte, En toi je me confie.
4
(56 :5) Je me glorifierai en Dieu, en sa parole ; Je me confie en Dieu, je ne crains rien : Que peuvent me faire des hommes ?
5
(56 :6) Sans cesse ils portent atteinte à mes droits, Ils n'ont à mon égard que de mauvaises pensées.
6
(56 :7) Ils complotent, ils épient, ils observent mes traces, Parce qu'ils en veulent à ma vie.
7
(56 :8) C'est par l'iniquité qu'ils espèrent échapper : Dans ta colère, ô Dieu, précipite les peuples !
8
(56 :9) Tu comptes les pas de ma vie errante ; Recueille mes larmes dans ton outre : Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre ?
9
(56 :10) Mes ennemis reculent, au jour où je crie ; Je sais que Dieu est pour moi.
10
(56 :11) Je me glorifierai en Dieu, en sa parole ; Je me glorifierai en l'Éternel, en sa parole ;
11
(56 :12) Je me confie en Dieu, je ne crains rien : Que peuvent me faire des hommes ?
12
(56 :13) O Dieu ! je dois accomplir les voeux que je t'ai faits ; Je t'offrirai des actions de grâces.
13
(56 :14) Car tu as délivré mon âme de la mort, Tu as garanti mes pieds de la chute, Afin que je marche devant Dieu, à la lumière des vivants.

Chapitre 57

 

1


(57 :1) Au chef des chantres. "Ne détruis pas." Hymne de David. Lorsqu'il se réfugia dans la caverne, poursuivi par Saül. (57 :2) Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi ! Car en toi mon âme cherche un refuge ; Je cherche un refuge à l'ombre de tes ailes, Jusqu'à ce que les calamités soient passées.


2
(57 :3) Je crie au Dieu Très Haut, Au Dieu qui agit en ma faveur.
3
(57 :4) Il m'enverra du ciel le salut, Tandis que mon persécuteur se répand en outrages ; -Pause. Dieu enverra sa bonté et sa fidélité.
4
(57 :5) Mon âme est parmi des lions ; Je suis couché au milieu de gens qui vomissent la flamme, Au milieu d'hommes qui ont pour dents la lance et les flèches, Et dont la langue est un glaive tranchant.
5
(57 :6) Élève-toi sur les cieux, ô Dieu ! Que ta gloire soit sur toute la terre !
6
(57 :7) Ils avaient tendu un filet sous mes pas : Mon âme se courbait ; Ils avaient creusé une fosse devant moi : Ils y sont tombés. -Pause.
7
(57 :8) Mon coeur est affermi, ô Dieu ! mon coeur est affermi ; Je chanterai, je ferai retentir mes instruments.
8
(57 :9) Réveille-toi, mon âme ! réveillez-vous, mon luth et ma harpe ! Je réveillerai l'aurore.
9
(57 :10) Je te louerai parmi les peuples, Seigneur ! Je te chanterai parmi les nations.
10
(57 :11) Car ta bonté atteint jusqu'aux cieux, Et ta fidélité jusqu'aux nues.
11
(57 :12) Élève-toi sur les cieux, ô Dieu ! Que ta gloire soit sur toute la terre !

Chapitre 58

 

1


(58 :1) Au chef des chantres. "Ne détruis pas." Hymne de David. (58 :2) Est-ce donc en vous taisant que vous rendez la justice ? Est-ce ainsi que vous jugez avec droiture, fils de l'homme ?


2
(58 :3) Loin de là ! Dans le coeur, vous consommez des iniquités ; Dans le pays, c'est la violence de vos mains que vous placez sur la balance.
3
(58 :4) Les méchants sont pervertis dès le sein maternel, Les menteurs s'égarent au sortir du ventre de leur mère.
4
(58 :5) Ils ont un venin pareil au venin d'un serpent, D'un aspic sourd qui ferme son oreille,
5
(58 :6) Qui n'entend pas la voix des enchanteurs, Du magicien le plus habile.
6
(58 :7) O Dieu, brise-leur les dents dans la bouche ! Éternel, arrache les mâchoires des lionceaux !
7
(58 :8) Qu'ils se dissipent comme des eaux qui s'écoulent ! Qu'ils ne lancent que des traits émoussés !
8
(58 :9) Qu'ils périssent en se fondant, comme un limaçon ; Sans voir le soleil, comme l'avorton d'une femme !
9
(58 :10) Avant que vos chaudières sentent l'épine, Verte ou enflammée, le tourbillon l'emportera.
10
(58 :11) Le juste sera dans la joie, à la vue de la vengeance ; Il baignera ses pieds dans le sang des méchants.
11
(58 :12) Et les hommes diront : Oui, il est une récompense pour le juste ; Oui, il est un Dieu qui juge sur la terre.

Chapitre 59

 

1


(59 :1) Au chef des chantres. "Ne détruis pas." Hymne de David. Lorsque Saül envoya cerner la maison, pour le faire mourir. (59 :2) Mon Dieu ! délivre-moi de mes ennemis, Protège-moi contre mes adversaires !


2
(59 :3) Délivre-moi des malfaiteurs, Et sauve-moi des hommes de sang !
3
(59 :4) Car voici, ils sont aux aguets pour m'ôter la vie ; Des hommes violents complotent contre moi, Sans que je sois coupable, sans que j'aie péché, ô Éternel !
4
(59 :5) Malgré mon innocence, ils courent, ils se préparent : Réveille-toi, viens à ma rencontre, et regarde !
5
(59 :6) Toi, Éternel, Dieu des armées, Dieu d'Israël, Lève-toi, pour châtier toutes les nations ! N'aie pitié d'aucun de ces méchants infidèles ! -Pause.
6
(59 :7) Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville.
7
(59 :8) Voici, de leur bouche ils font jaillir le mal, Des glaives sont sur leurs lèvres ; Car, qui est-ce qui entend ?
8
(59 :9) Et toi, Éternel, tu te ris d'eux, Tu te moques de toutes les nations.
9
(59 :10) Quelle que soit leur force, c'est en toi que j'espère, Car Dieu est ma haute retraite.
10
(59 :11) Mon Dieu vient au-devant de moi dans sa bonté, Dieu me fait contempler avec joie ceux qui me persécutent.
11
(59 :12) Ne les tue pas, de peur que mon peuple ne l'oublie ; Fais-les errer par ta puissance, et précipite-les, Seigneur, notre bouclier !
12
(59 :13) Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres : Qu'ils soient pris dans leur propre orgueil ! Ils ne profèrent que malédictions et mensonges.
13
(59 :14) Détruis-les, dans ta fureur, détruis-les, et qu'ils ne soient plus ! Qu'ils sachent que Dieu règne sur Jacob, Jusqu'aux extrémités de la terre ! -Pause.
14
(59 :15) Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville.
15
(59 :16) Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture, Et ils passent la nuit sans être rassasiés.
16
(59 :17) Et moi, je chanterai ta force ; Dès le matin, je célébrerai ta bonté. Car tu es pour moi une haute retraite, Un refuge au jour de ma détresse.
17
(59 :18) O ma force ! c'est toi que je célébrerai, Car Dieu, mon Dieu tout bon, est ma haute retraite.

Chapitre 60

 

1


(60 :1) Au chef des chantres. Sur le lis lyrique. Hymne de David, pour enseigner. (60 :2) Lorsqu'il fit la guerre aux Syriens de Mésopotamie et aux Syriens de Tsoba, et que Joab revint et battit dans la vallée du sel douze mille Édomites. (60 :3) O Dieu ! tu nous as repoussés, dispersés, Tu t'es irrité : relève-nous !


2
(60 :4) Tu as ébranlé la terre, tu l'as déchirée : Répare ses brèches, car elle chancelle !
3
(60 :5) Tu as fait voir à ton peuple des choses dures, Tu nous as abreuvés d'un vin d'étourdissement.
4
(60 :6) Tu as donné à ceux qui te craignent une bannière, Pour qu'elle s'élève à cause de la vérité. -Pause.
5
(60 :7) Afin que tes bien-aimés soient délivrés, Sauve par ta droite, et exauce-nous !
6
(60 :8) Dieu a dit dans sa sainteté : Je triompherai, Je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth ;
7
(60 :9) A moi Galaad, à moi Manassé ; Éphraïm est le rempart de ma tête, Et Juda, mon sceptre ;
8
(60 :10) Moab est le bassin où je me lave ; Je jette mon soulier sur Édom ; Pays des Philistins, pousse à mon sujet des cris de joie ! -
9
(60 :11) Qui me mènera dans la ville forte ? Qui me conduira à Édom ?
10
(60 :12) N'est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous as repoussés, Et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées ?
11
(60 :13) Donne-nous du secours contre la détresse ! Le secours de l'homme n'est que vanité.
12
(60 :14) Avec Dieu, nous ferons des exploits ; Il écrasera nos ennemis.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>