Livre des Proverbes (4 / 7)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 16

 

1


Les projets que forme le coeur dépendent de l'homme, Mais la réponse que donne la bouche vient de l'Éternel.


2
Toutes les voies de l'homme sont pures à ses yeux ; Mais celui qui pèse les esprits, c'est l'Éternel.
3
Recommande à l'Éternel tes oeuvres, Et tes projets réussiront.
4
L'Éternel a tout fait pour un but, Même le méchant pour le jour du malheur.
5
Tout coeur hautain est en abomination à l'Éternel ; Certes, il ne restera pas impuni.
6
Par la bonté et la fidélité on expie l'iniquité, Et par la crainte de l'Éternel on se détourne du mal.
7
Quand l'Éternel approuve les voies d'un homme, Il dispose favorablement à son égard même ses ennemis.
8
Mieux vaut peu, avec la justice, Que de grands revenus, avec l'injustice.
9
Le coeur de l'homme médite sa voie, Mais c'est l'Éternel qui dirige ses pas.
10
Des oracles sont sur les lèvres du roi : Sa bouche ne doit pas être infidèle quand il juge.
11
Le poids et la balance justes sont à l'Éternel ; Tous les poids du sac sont son ouvrage.
12
Les rois ont horreur de faire le mal, Car c'est par la justice que le trône s'affermit.
13
Les lèvres justes gagnent la faveur des rois, Et ils aiment celui qui parle avec droiture.
14
La fureur du roi est un messager de mort, Et un homme sage doit l'apaiser.
15
La sérénité du visage du roi donne la vie, Et sa faveur est comme une pluie du printemps.
16
Combien acquérir la sagesse vaut mieux que l'or ! Combien acquérir l'intelligence est préférable à l'argent !
17
Le chemin des hommes droits, c'est d'éviter le mal ; Celui qui garde son âme veille sur sa voie.
18
L'arrogance précède la ruine, Et l'orgueil précède la chute.
19
Mieux vaut être humble avec les humbles Que de partager le butin avec les orgueilleux.
20
Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur, Et celui qui se confie en l'Éternel est heureux.
21
Celui qui est sage de coeur est appelé intelligent, Et la douceur des lèvres augmente le savoir.
22
La sagesse est une source de vie pour celui qui la possède ; Et le châtiment des insensés, c'est leur folie.
23
Celui qui est sage de coeur manifeste la sagesse par sa bouche, Et l'accroissement de son savoir paraît sur ses lèvres.
24
Les paroles agréables sont un rayon de miel, Douces pour l'âme et salutaires pour le corps.
25
Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort.
26
Celui qui travaille, travaille pour lui, Car sa bouche l'y excite.
27
L'homme pervers prépare le malheur, Et il y a sur ses lèvres comme un feu ardent.
28
L'homme pervers excite des querelles, Et le rapporteur divise les amis.
29
L'homme violent séduit son prochain, Et le fait marcher dans une voie qui n'est pas bonne.
30
Celui qui ferme les yeux pour se livrer à des pensées perverses, Celui qui se mord les lèvres, a déjà consommé le mal.
31
Les cheveux blancs sont une couronne d'honneur ; C'est dans le chemin de la justice qu'on la trouve.
32
Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros, Et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes.
33
On jette le sort dans le pan de la robe, Mais toute décision vient de l'Éternel.

Chapitre 17

 

1


Mieux vaut un morceau de pain sec, avec la paix, Qu'une maison pleine de viandes, avec des querelles.


2
Un serviteur prudent domine sur le fils qui fait honte, Et il aura part à l'héritage au milieu des frères.
3
Le creuset est pour l'argent, et le fourneau pour l'or ; Mais celui qui éprouve les coeurs, c'est l'Éternel.
4
Le méchant est attentif à la lèvre inique, Le menteur prête l'oreille à la langue pernicieuse.
5
Celui qui se moque du pauvre outrage celui qui l'a fait ; Celui qui se réjouit d'un malheur ne restera pas impuni.
6
Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards, Et les pères sont la gloire de leurs enfants.
7
Les paroles distinguées ne conviennent pas à un insensé ; Combien moins à un noble les paroles mensongères !
8
Les présents sont une pierre précieuse aux yeux de qui en reçoit ; De quelque côté qu'ils se tournes, ils ont du succès.
9
Celui qui couvre une faute cherche l'amour, Et celui qui la rappelle dans ses discours divise les amis.
10
Une réprimande fait plus d'impression sur l'homme intelligent Que cent coups sur l'insensé.
11
Le méchant ne cherche que révolte, Mais un messager cruel sera envoyé contre lui.
12
Rencontre une ourse privée de ses petits, Plutôt qu'un insensé pendant sa folie.
13
De celui qui rend le mal pour le bien Le mal ne quittera point la maison.
14
Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue ; Avant que la dispute s'anime, retire-toi.
15
Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste Sont tous deux en abomination à l'Éternel.
16
A quoi sert l'argent dans la main de l'insensé ? A acheter la sagesse ?... Mais il n'a point de sens.
17
L'ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère.
18
L'homme dépourvu de sens prend des engagements, Il cautionne son prochain.
19
Celui qui aime les querelles aime le péché ; Celui qui élève sa porte cherche la ruine.
20
Un coeur faux ne trouve pas le bonheur, Et celui dont la langue est perverse tombe dans le malheur.
21
Celui qui donne naissance à un insensé aura du chagrin ; Le père d'un fou ne peut pas se réjouir.
22
Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os.
23
Le méchant accepte en secret des présents, Pour pervertir les voies de la justice.
24
La sagesse est en face de l'homme intelligent, Mais les yeux de l'insensé sont à l'extrémité de la terre.
25
Un fils insensé fait le chagrin de son père, Et l'amertume de celle qui l'a enfanté.
26
Il n'est pas bon de condamner le juste à une amende, Ni de frapper les nobles à cause de leur droiture.
27
Celui qui retient ses paroles connaît la science, Et celui qui a l'esprit calme est un homme intelligent.
28
L'insensé même, quand il se tait, passe pour sage ; Celui qui ferme ses lèvres est un homme intelligent.

Chapitre 18

 

1


Celui qui se tient à l'écart cherche ce qui lui plaît, Il s'irrite contre tout ce qui est sage.


2
Ce n'est pas à l'intelligence que l'insensé prend plaisir, C'est à la manifestation de ses pensées.
3
Quand vient le méchant, vient aussi le mépris ; Et avec la honte, vient l'opprobre.
4
Les paroles de la bouche d'un homme sont des eaux profondes ; La source de la sagesse est un torrent qui jaillit.
5
Il n'est pas bon d'avoir égard à la personne du méchant, Pour faire tort au juste dans le jugement.
6
Les lèvres de l'insensé se mêlent aux querelles, Et sa bouche provoque les coups.
7
La bouche de l'insensé cause sa ruine, Et ses lèvres sont un piège pour son âme.
8
Les paroles du rapporteur sont comme des friandises, Elles descendent jusqu'au fond des entrailles.
9
Celui qui se relâche dans son travail Est frère de celui qui détruit.
10
Le nom de l'Éternel est une tour forte ; Le juste s'y réfugie, et se trouve en sûreté.
11
La fortune est pour le riche une ville forte ; Dans son imagination, c'est une haute muraille.
12
Avant la ruine, le coeur de l'homme s'élève ; Mais l'humilité précède la gloire.
13
Celui qui répond avant d'avoir écouté Fait un acte de folie et s'attire la confusion.
14
L'esprit de l'homme le soutient dans la maladie ; Mais l'esprit abattu, qui le relèvera ?
15
Un coeur intelligent acquiert la science, Et l'oreille des sages cherche la science.
16
Les présents d'un homme lui élargissent la voie, Et lui donnent accès auprès des grands.
17
Le premier qui parle dans sa cause paraît juste ; Vient sa partie adverse, et on l'examine.
18
Le sort fait cesser les contestations, Et décide entre les puissants.
19
Des frères sont plus intraitables qu'une ville forte, Et leurs querelles sont comme les verrous d'un palais.
20
C'est du fruit de sa bouche que l'homme rassasie son corps, C'est du produit de ses lèvres qu'il se rassasie.
21
La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; Quiconque l'aime en mangera les fruits.
22
Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; C'est une grâce qu'il obtient de l'Éternel.
23
Le pauvre parle en suppliant, Et le riche répond avec dureté.
24
Celui qui a beaucoup d'amis les a pour son malheur, Mais il est tel ami plus attaché qu'un frère.

Chapitre 19

 

1


Mieux vaut le pauvre qui marche dans son intégrité, Que l'homme qui a des lèvres perverses et qui est un insensé.


2
Le manque de science n'est bon pour personne, Et celui qui précipite ses pas tombe dans le péché.
3
La folie de l'homme pervertit sa voie, Et c'est contre l'Éternel que son coeur s'irrite.
4
La richesse procure un grand nombre d'amis, Mais le pauvre est séparé de son ami.
5
Le faux témoin ne restera pas impuni, Et celui qui dit des mensonges n'échappera pas.
6
Beaucoup de gens flattent l'homme généreux, Et tous sont les amis de celui qui fait des présents.
7
Tous les frères du pauvre le haïssent ; Combien plus ses amis s'éloignent-ils de lui ! Il leur adresse des paroles suppliantes, mais ils disparaissent.
8
Celui qui acquiert du sens aime son âme ; Celui qui garde l'intelligence trouve le bonheur.
9
Le faux témoin ne restera pas impuni, Et celui qui dit des mensonges périra.
10
Il ne sied pas à un insensé de vivre dans les délices ; Combien moins à un esclave de dominer sur des princes !
11
L'homme qui a de la sagesse est lent à la colère, Et il met sa gloire à oublier les offenses.
12
La colère du roi est comme le rugissement d'un lion, Et sa faveur est comme la rosée sur l'herbe.
13
Un fils insensé est une calamité pour son père, Et les querelles d'une femme sont une gouttière sans fin.
14
On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, Mais une femme intelligente est un don de l'Éternel.
15
La paresse fait tomber dans l'assoupissement, Et l'âme nonchalante éprouve la faim.
16
Celui qui garde ce qui est commandé garde son âme ; Celui qui ne veille pas sur sa voie mourra.
17
Celui qui a pitié du pauvre prête à l'Éternel, Qui lui rendra selon son oeuvre.
18
Châtie ton fils, car il y a encore de l'espérance ; Mais ne désire point le faire mourir.
19
Celui que la colère emporte doit en subir la peine ; Car si tu le libères, tu devras y revenir.
20
Écoute les conseils, et reçois l'instruction, Afin que tu sois sage dans la suite de ta vie.
21
Il y a dans le coeur de l'homme beaucoup de projets, Mais c'est le dessein de l'Éternel qui s'accomplit.
22
Ce qui fait le charme d'un homme, c'est sa bonté ; Et mieux vaut un pauvre qu'un menteur.
23
La crainte de l'Éternel mène à la vie, Et l'on passe la nuit rassasié, sans être visité par le malheur.
24
Le paresseux plonge sa main dans le plat, Et il ne la ramène pas à sa bouche.
25
Frappe le moqueur, et le sot deviendra sage ; Reprends l'homme intelligent, et il comprendra la science.
26
Celui qui ruine son père et qui met en fuite sa mère Est un fils qui fait honte et qui fait rougir.
27
Cesse, mon fils, d'écouter l'instruction, Si c'est pour t'éloigner des paroles de la science.
28
Un témoin pervers se moque de la justice, Et la bouche des méchants dévore l'iniquité.
29
Les châtiments sont prêts pour les moqueurs, Et les coups pour le dos des insensés.

Chapitre 20

 

1


Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses ; Quiconque en fait excès n'est pas sage.


2
La terreur qu'inspire le roi est comme le rugissement d'un lion ; Celui qui l'irrite pèche contre lui-même.
3
C'est une gloire pour l'homme de s'abstenir des querelles, Mais tout insensé se livre à l'emportement.
4
A cause du froid, le paresseux ne laboure pas ; A la moisson, il voudrait récolter, mais il n'y a rien.
5
Les desseins dans le coeur de l'homme sont des eaux profondes, Mais l'homme intelligent sait y puiser.
6
Beaucoup de gens proclament leur bonté ; Mais un homme fidèle, qui le trouvera ?
7
Le juste marche dans son intégrité ; Heureux ses enfants après lui !
8
Le roi assis sur le trône de la justice Dissipe tout mal par son regard.
9
Qui dira : J'ai purifié mon coeur, Je suis net de mon péché ?
10
Deux sortes de poids, deux sortes d'épha, Sont l'un et l'autre en abomination à l'Éternel.
11
L'enfant laisse déjà voir par ses actions Si sa conduite sera pure et droite.
12
L'oreille qui entend, et l'oeil qui voit, C'est l'Éternel qui les a faits l'un et l'autre.
13
N'aime pas le sommeil, de peur que tu ne deviennes pauvre ; Ouvre les yeux, tu seras rassasié de pain.
14
Mauvais ! mauvais ! dit l'acheteur ; Et en s'en allant, il se félicite.
15
Il y a de l'or et beaucoup de perles ; Mais les lèvres savantes sont un objet précieux.
16
Prends son vêtement, car il a cautionné autrui ; Exige de lui des gages, à cause des étrangers.
17
Le pain du mensonge est doux à l'homme, Et plus tard sa bouche est remplie de gravier.
18
Les projets s'affermissent par le conseil ; Fais la guerre avec prudence.
19
Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets ; Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres.
20
Si quelqu'un maudit son père et sa mère, Sa lampe s'éteindra au milieu des ténèbres.
21
Un héritage promptement acquis dès l'origine Ne sera pas béni quand viendra la fin.
22
Ne dis pas : Je rendrai le mal. Espère en l'Éternel, et il te délivrera.
23
L'Éternel a en horreur deux sortes de poids, Et la balance fausse n'est pas une chose bonne.
24
C'est l'Éternel qui dirige les pas de l'homme, Mais l'homme peut-il comprendre sa voie ?
25
C'est un piège pour l'homme que de prendre à la légère un engagement sacré, Et de ne réfléchir qu'après avoir fait un voeu.
26
Un roi sage dissipe les méchants, Et fait passer sur eux la roue.
27
Le souffle de l'homme est une lampe de l'Éternel ; Il pénètre jusqu'au fond des entrailles.
28
La bonté et la fidélité gardent le roi, Et il soutient son trône par la bonté.
29
La force est la gloire des jeunes gens, Et les cheveux blancs sont l'ornement des vieillards.
30
Les plaies d'une blessure sont un remède pour le méchant ; De même les coups qui pénètrent jusqu'au fond des entrailles.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>