Evangile selon Luc (5 / 5)



<< Chapitres précédents

Chapitre 21

 

1


Jésus, ayant levé les yeux, vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc.


2
Il vit aussi une pauvre veuve, qui y mettait deux petites pièces.
3
Et il dit : Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres ;
4
car c'est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle avait pour vivre.
5
Comme quelques-uns parlaient des belles pierres et des offrandes qui faisaient l'ornement du temple, Jésus dit :
6
Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.
7
Ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que ces choses vont arriver ?
8
Jésus répondit : Prenez garde que vous ne soyez séduits. Car plusieurs viendront en mon nom, disant : C'est moi, et le temps approche. Ne les suivez pas.
9
Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas encore la fin.
10
Alors il leur dit : Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume ;
11
il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.
12
Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom.
13
Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage.
14
Mettez-vous donc dans l'esprit de ne pas préméditer votre défense ;
15
car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire.
16
Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d'entre vous.
17
Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom.
18
Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête ;
19
par votre persévérance vous sauverez vos âmes.
20
Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche.
21
Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n'entrent pas dans la ville.
22
Car ce seront des jours de vengeance, pour l'accomplissement de tout ce qui est écrit.
23
Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple.
24
Ils tomberont sous le tranchant de l'épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplies.
25
Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots,
26
les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées.
27
Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire.
28
Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.
29
Et il leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres.
30
Dès qu'ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l'été est proche.
31
De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.
32
Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n'arrive.
33
Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
34
Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste ;
35
car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre.
36
Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme.
37
Pendant le jour, Jésus enseignait dans le temple, et il allait passer la nuit à la montagne appelée montagne des Oliviers.
38
Et tout le peuple, dès le matin, se rendait vers lui dans le temple pour l'écouter.

Chapitre 22

 

1


La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait.


2
Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus ; car ils craignaient le peuple.
3
Or, Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot, qui était du nombre des douze.
4
Et Judas alla s'entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer.
5
Ils furent dans la joie, et ils convinrent de lui donner de l'argent.
6
Après s'être engagé, il cherchait une occasion favorable pour leur livrer Jésus à l'insu de la foule.
7
Le jour des pains sans levain, où l'on devait immoler la Pâque, arriva,
8
et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.
9
Ils lui dirent : Où veux-tu que nous la préparions ?
10
Il leur répondit : Voici, quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau ; suivez-le dans la maison où il entrera,
11
et vous direz au maître de la maison : Le maître te dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?
12
Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée : c'est là que vous préparerez la Pâque.
13
Ils partirent, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque.
14
L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.
15
Il leur dit : J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir ;
16
car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.
17
Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit : Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous ;
18
car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu.
19
Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.
20
Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
21
Cependant voici, la main de celui qui me livre est avec moi à cette table.
22
Le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est déterminé. Mais malheur à l'homme par qui il est livré !
23
Et ils commencèrent à se demander les uns aux autres qui était celui d'entre eux qui ferait cela.
24
Il s'éleva aussi parmi les apôtres une contestation : lequel d'entre eux devait être estimé le plus grand ?
25
Jésus leur dit : Les rois des nations les maîtrisent, et ceux qui les dominent sont appelés bienfaiteurs.
26
Qu'il n'en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert.
27
Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.
28
Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves ;
29
c'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur,
30
afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d'Israël.
31
Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment.
32
Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.
33
Seigneur, lui dit Pierre, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort.
34
Et Jésus dit : Pierre, je te le dis, le coq ne chantera pas aujourd'hui que tu n'aies nié trois fois de me connaître.
35
Il leur dit encore : Quand je vous ai envoyés sans bourse, sans sac, et sans souliers, avez-vous manqué de quelque chose ? Ils répondirent : De rien.
36
Et il leur dit : Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne et que celui qui a un sac le prenne également, que celui qui n'a point d'épée vende son vêtement et achète une épée.
37
Car, je vous le dis, il faut que cette parole qui est écrite s'accomplisse en moi : Il a été mis au nombre des malfaiteurs. Et ce qui me concerne est sur le point d'arriver.
38
Ils dirent : Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit : Cela suffit.
39
Après être sorti, il alla, selon sa coutume, à la montagne des Oliviers. Ses disciples le suivirent.
40
Lorsqu'il fut arrivé dans ce lieu, il leur dit : Priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation.
41
Puis il s'éloigna d'eux à la distance d'environ un jet de pierre, et, s'étant mis à genoux, il pria,
42
disant : Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne.
43
Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier.
44
Étant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre.
45
Après avoir prié, il se leva, et vint vers les disciples, qu'il trouva endormis de tristesse,
46
et il leur dit : Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation.
47
Comme il parlait encore, voici, une foule arriva ; et celui qui s'appelait Judas, l'un des douze, marchait devant elle. Il s'approcha de Jésus, pour le baiser.
48
Et Jésus lui dit : Judas, c'est par un baiser que tu livres le Fils de l'homme !
49
Ceux qui étaient avec Jésus, voyant ce qui allait arriver, dirent : Seigneur, frapperons-nous de l'épée ?
50
Et l'un d'eux frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l'oreille droite.
51
Mais Jésus, prenant la parole, dit : Laissez, arrêtez ! Et, ayant touché l'oreille de cet homme, il le guérit.
52
Jésus dit ensuite aux principaux sacrificateurs, aux chefs des gardes du temple, et aux anciens, qui étaient venus contre lui : Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons.
53
J'étais tous les jours avec vous dans le temple, et vous n'avez pas mis la main sur moi. Mais c'est ici votre heure, et la puissance des ténèbres.
54
Après avoir saisi Jésus, ils l'emmenèrent, et le conduisirent dans la maison du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin.
55
Ils allumèrent du feu au milieu de la cour, et ils s'assirent. Pierre s'assit parmi eux.
56
Une servante, qui le vit assis devant le feu, fixa sur lui les regards, et dit : Cet homme était aussi avec lui.
57
Mais il le nia disant : Femme, je ne le connais pas.
58
Peu après, un autre, l'ayant vu, dit : Tu es aussi de ces gens-là. Et Pierre dit : Homme, je n'en suis pas.
59
Environ une heure plus tard, un autre insistait, disant : Certainement cet homme était aussi avec lui, car il est Galiléen.
60
Pierre répondit : Homme, je ne sais ce que tu dis. Au même instant, comme il parlait encore, le coq chanta.
61
Le Seigneur, s'étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite : Avant que le coq chante aujourd'hui, tu me renieras trois fois.
62
Et étant sorti, il pleura amèrement.
63
Les hommes qui tenaient Jésus se moquaient de lui, et le frappaient.
64
Ils lui voilèrent le visage, et ils l'interrogeaient, en disant : Devine qui t'a frappé.
65
Et ils proféraient contre lui beaucoup d'autres injures.
66
Quand le jour fut venu, le collège des anciens du peuple, les principaux sacrificateurs et les scribes, s'assemblèrent, et firent amener Jésus dans leur sanhédrin.
67
Ils dirent : Si tu es le Christ, dis-le nous. Jésus leur répondit : Si je vous le dis, vous ne le croirez pas ;
68
et, si je vous interroge, vous ne répondrez pas.
69
Désormais le Fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu.
70
Tous dirent : Tu es donc le Fils de Dieu ? Et il leur répondit : Vous le dites, je le suis.
71
Alors ils dirent : Qu'avons-nous encore besoin de témoignage ? Nous l'avons entendu nous-mêmes de sa bouche.

Chapitre 23

 

1


Ils se levèrent tous, et ils conduisirent Jésus devant Pilate.


2
Ils se mirent à l'accuser, disant : Nous avons trouvé cet homme excitant notre nation à la révolte, empêchant de payer le tribut à César, et se disant lui-même Christ, roi.
3
Pilate l'interrogea, en ces termes : Es-tu le roi des Juifs ? Jésus lui répondit : Tu le dis.
4
Pilate dit aux principaux sacrificateurs et à la foule : Je ne trouve rien de coupable en cet homme.
5
Mais ils insistèrent, et dirent : Il soulève le peuple, en enseignant par toute la Judée, depuis la Galilée, où il a commencé, jusqu'ici.
6
Quand Pilate entendit parler de la Galilée, il demanda si cet homme était Galiléen ;
7
et, ayant appris qu'il était de la juridiction d'Hérode, il le renvoya à Hérode, qui se trouvait aussi à Jérusalem en ces jours-là.
8
Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie ; car depuis longtemps, il désirait le voir, à cause de ce qu'il avait entendu dire de lui, et il espérait qu'il le verrait faire quelque miracle.
9
Il lui adressa beaucoup de questions ; mais Jésus ne lui répondit rien.
10
Les principaux sacrificateurs et les scribes étaient là, et l'accusaient avec violence.
11
Hérode, avec ses gardes, le traita avec mépris ; et, après s'être moqué de lui et l'avoir revêtu d'un habit éclatant, il le renvoya à Pilate.
12
Ce jour même, Pilate et Hérode devinrent amis, d'ennemis qu'ils étaient auparavant.
13
Pilate, ayant assemblé les principaux sacrificateurs, les magistrats, et le peuple, leur dit :
14
Vous m'avez amené cet homme comme excitant le peuple à la révolte. Et voici, je l'ai interrogé devant vous, et je ne l'ai trouvé coupable d'aucune des choses dont vous l'accusez ;
15
Hérode non plus, car il nous l'a renvoyé, et voici, cet homme n'a rien fait qui soit digne de mort.
16
Je le relâcherai donc, après l'avoir fait battre de verges.
17
A chaque fête, il était obligé de leur relâcher un prisonnier.
18
Ils s'écrièrent tous ensemble : Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas.
19
Cet homme avait été mis en prison pour une sédition qui avait eu lieu dans la ville, et pour un meurtre.
20
Pilate leur parla de nouveau, dans l'intention de relâcher Jésus.
21
Et ils crièrent : Crucifie, crucifie-le !
22
Pilate leur dit pour la troisième fois : Quel mal a-t-il fait ? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je le relâcherai donc, après l'avoir fait battre de verges.
23
Mais ils insistèrent à grands cris, demandant qu'il fût crucifié. Et leurs cris l'emportèrent :
24
Pilate prononça que ce qu'ils demandaient serait fait.
25
Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour sédition et pour meurtre, et qu'ils réclamaient ; et il livra Jésus à leur volonté.
26
Comme ils l'emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu'il la porte derrière Jésus.
27
Il était suivi d'une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.
28
Jésus se tourna vers elles, et dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ; mais pleurez sur vous et sur vos enfants.
29
Car voici, des jours viendront où l'on dira : Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n'ont point enfanté, et les mamelles qui n'ont point allaité !
30
Alors ils se mettront à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! Et aux collines : Couvrez-nous !
31
Car, si l'on fait ces choses au bois vert, qu'arrivera-t-il au bois sec ?
32
On conduisait en même temps deux malfaiteurs, qui devaient être mis à mort avec Jésus.
33
Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
34
Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.
35
Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant : Il a sauvé les autres ; qu'il se sauve lui-même, s'il est le Christ, l'élu de Dieu !
36
Les soldats aussi se moquaient de lui ; s'approchant et lui présentant du vinaigre,
37
ils disaient : Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même !
38
Il y avait au-dessus de lui cette inscription : Celui-ci est le roi des Juifs.
39
L'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant : N'es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous !
40
Mais l'autre le reprenait, et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ?
41
Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce qu'ont mérité nos crimes ; mais celui-ci n'a rien fait de mal.
42
Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.
43
Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.
44
Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.
45
Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu.
46
Jésus s'écria d'une voix forte : Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.
47
Le centenier, voyant ce qui était arrivé, glorifia Dieu, et dit : Certainement, cet homme était juste.
48
Et tous ceux qui assistaient en foule à ce spectacle, après avoir vu ce qui était arrivé, s'en retournèrent, se frappant la poitrine.
49
Tous ceux de la connaissance de Jésus, et les femmes qui l'avaient accompagné depuis la Galilée, se tenaient dans l'éloignement et regardaient ce qui se passait.
50
Il y avait un conseiller, nommé Joseph, homme bon et juste,
51
qui n'avait point participé à la décision et aux actes des autres ; il était d'Arimathée, ville des Juifs, et il attendait le royaume de Dieu.
52
Cet homme se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus.
53
Il le descendit de la croix, l'enveloppa d'un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis.
54
C'était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer.
55
Les femmes qui étaient venues de la Galilée avec Jésus accompagnèrent Joseph, virent le sépulcre et la manière dont le corps de Jésus y fut déposé,
56
et, s'en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du sabbat, selon la loi.

Chapitre 24

 

1


Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés.


2
Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre ;
3
et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.
4
Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants.
5
Saisies de frayeur, elles baissèrent le visage contre terre ; mais ils leur dirent : Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ?
6
Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée,
7
et qu'il disait : Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour.
8
Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus.
9
A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres.
10
Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles.
11
Ils tinrent ces discours pour des rêveries, et ils ne crurent pas ces femmes.
12
Mais Pierre se leva, et courut au sépulcre. S'étant baissé, il ne vit que les linges qui étaient à terre ; puis il s'en alla chez lui, dans l'étonnement de ce qui était arrivé.
13
Et voici, ce même jour, deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades ;
14
et ils s'entretenaient de tout ce qui s'était passé.
15
Pendant qu'ils parlaient et discutaient, Jésus s'approcha, et fit route avec eux.
16
Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
17
Il leur dit : De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ?
18
L'un d'eux, nommé Cléopas, lui répondit : Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci ? -
19
Quoi ? leur dit-il. -Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en oeuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple,
20
et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l'on livré pour le faire condamner à mort et l'ont crucifié.
21
Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées.
22
Il est vrai que quelques femmes d'entre nous nous ont fort étonnés ; s'étant rendues de grand matin au sépulcre
23
et n'ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire que des anges leurs sont apparus et ont annoncé qu'il est vivant.
24
Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l'avaient dit ; mais lui, ils ne l'ont point vu.
25
Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes !
26
Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'il entrât dans sa gloire ?
27
Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait.
28
Lorsqu'ils furent près du village où ils allaient, il parut vouloir aller plus loin.
29
Mais ils le pressèrent, en disant : Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin. Et il entra, pour rester avec eux.
30
Pendant qu'il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna.
31
Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux.
32
Et ils se dirent l'un à l'autre : Notre coeur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu'il nous parlait en chemin et nous expliquait les Écritures ?
33
Se levant à l'heure même, ils retournèrent à Jérusalem, et ils trouvèrent les onze, et ceux qui étaient avec eux, assemblés
34
et disant : Le Seigneur est réellement ressuscité, et il est apparu à Simon.
35
Et ils racontèrent ce qui leur était arrivé en chemin, et comment ils l'avaient reconnu au moment où il rompit le pain.
36
Tandis qu'ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous !
37
Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit.
38
Mais il leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs ?
39
Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi ; touchez-moi et voyez : un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai.
40
Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds.
41
Comme, dans leur joie, ils ne croyaient point encore, et qu'ils étaient dans l'étonnement, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ?
42
Ils lui présentèrent du poisson rôti et un rayon de miel.
43
Il en prit, et il mangea devant eux.
44
Puis il leur dit : C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes.
45
Alors il leur ouvrit l'esprit, afin qu'ils comprissent les Écritures.
46
Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu'il ressusciterait des morts le troisième jour,
47
et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.
48
Vous êtes témoins de ces choses.
49
Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut.
50
Il les conduisit jusque vers Béthanie, et, ayant levé les mains, il les bénit.
51
Pendant qu'il les bénissait, il se sépara d'eux, et fut enlevé au ciel.
52
Pour eux, après l'avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie ;
53
et ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu.

<< Chapitres précédents