Livre du prophète Jérémie (3 / 11)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 11

 

1


La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l'Éternel, en ces mots :


2
Écoutez les paroles de cette alliance, Et parlez aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem !
3
Dis-leur : Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Maudit soit l'homme qui n'écoute point les paroles de cette alliance,
4
Que j'ai prescrite à vos pères, Le jour où je les ai fait sortir du pays d'Égypte, De la fournaise de fer, en disant : Écoutez ma voix, et faites tout ce que je vous ordonnerai ; Alors vous serez mon peuple, Je serai votre Dieu,
5
Et j'accomplirai le serment que j'ai fait à vos pères, De leur donner un pays où coulent le lait et le miel, Comme vous le voyez aujourd'hui. -Et je répondis : Amen, Éternel !
6
L'Éternel me dit : Publie toutes ces paroles dans les villes de Juda Et dans les rues de Jérusalem, en disant : Écoutez les paroles de cette alliance, Et mettez-les en pratique !
7
Car j'ai averti vos pères, Depuis le jour où je les ai fait monter du pays d'Égypte Jusqu'à ce jour, Je les ai avertis tous les matins, en disant : Écoutez ma voix !
8
Mais ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas prêté l'oreille, Ils ont suivi chacun les penchants de leur mauvais coeur ; Alors j'ai accompli sur eux toutes les paroles de cette alliance, Que je leur avais ordonné d'observer et qu'ils n'ont point observée.
9
L'Éternel me dit : Il y a une conjuration entre les hommes de Juda Et les habitants de Jérusalem.
10
Ils sont retournés aux iniquités de leurs premiers pères, Qui ont refusé d'écouter mes paroles, Et ils sont allés après d'autres dieux, pour les servir. La maison d'Israël et la maison de Juda ont violé mon alliance, Que j'avais faite avec leurs pères.
11
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel : Voici, je vais faire venir sur eux des malheurs Dont ils ne pourront se délivrer. Ils crieront vers moi, Et je ne les écouterai pas.
12
Les villes de Juda et les habitants de Jérusalem Iront invoquer les dieux auxquels ils offrent de l'encens, Mais ils ne les sauveront pas au temps de leur malheur.
13
Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda ! Et autant Jérusalem a de rues, Autant vous avez dressé d'autels aux idoles, D'autels pour offrir de l'encens à Baal...
14
Et toi, n'intercède pas en faveur de ce peuple, N'élève pour eux ni supplications ni prières ; Car je ne les écouterai pas, Quand ils m'invoqueront à cause de leur malheur.
15
Que ferait mon bien-aimé dans ma maison ? Il s'y commet une foule de crimes. La chair sacrée disparaîtra devant toi. Quand tu fais le mal, c'est alors que tu triomphes !
16
Olivier verdoyant, remarquable par la beauté de son fruit, Tel est le nom que t'avait donné l'Éternel ; Au bruit d'un grand fracas, il l'embrase par le feu, Et ses rameaux sont brisés.
17
L'Éternel des armées, qui t'a planté, Appelle sur toi le malheur, A cause de la méchanceté de la maison d'Israël et de la maison de Juda, Qui ont agi pour m'irriter, en offrant de l'encens à Baal.
18
L'Éternel m'en a informé, et je l'ai su ; Alors tu m'as fait voir leurs oeuvres.
19
J'étais comme un agneau familier qu'on mène à la boucherie, Et j'ignorais les mauvais desseins qu'ils méditaient contre moi : Détruisons l'arbre avec son fruit ! Retranchons-le de la terre des vivants, Et qu'on ne se souvienne plus de son nom ! -
20
Mais l'Éternel des armées est un juste juge, Qui sonde les reins et les coeurs. Je verrai ta vengeance s'exercer contre eux, Car c'est à toi que je confie ma cause.
21
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel contre les gens d'Anathoth, Qui en veulent à ta vie, et qui disent : Ne prophétise pas au nom de l'Éternel, Ou tu mourras de notre main !
22
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel des armées : Voici, je vais les châtier ; Les jeunes hommes mourront par l'épée, Leurs fils et leurs filles mourront par la famine.
23
Aucun d'eux n'échappera ; Car je ferai venir le malheur sur les gens d'Anathoth, L'année où je les châtierai.

Chapitre 12

 

1


Tu es trop juste, Éternel, pour que je conteste avec toi ; Je veux néanmoins t'adresser la parole sur tes jugements : Pourquoi la voie des méchants est-elle prospère ? Pourquoi tous les perfides vivent-ils en paix ?


2
Tu les as plantés, ils ont pris racine, Ils croissent, ils portent du fruit ; Tu es près de leur bouche, Mais loin de leur coeur.
3
Et toi, Éternel, tu me connais, Tu me vois, tu sondes mon coeur qui est avec toi. Enlève-les comme des brebis qu'on doit égorger, Et prépare-les pour le jour du carnage !
4
Jusques à quand le pays sera-t-il dans le deuil, Et l'herbe de tous les champs sera-t-elle desséchée ? A cause de la méchanceté des habitants, Les bêtes et les oiseaux périssent. Car ils disent : Il ne verra pas notre fin. -
5
Si tu cours avec des piétons et qu'ils te fatiguent, Comment pourras-tu lutter avec des chevaux ? Et si tu ne te crois en sûreté que dans une contrée paisible, Que feras-tu sur les rives orgueilleuses du Jourdain ?
6
Car tes frères eux-mêmes et la maison de ton père te trahissent, Ils crient eux-mêmes à pleine voix derrière toi. Ne les crois pas, quand ils te diront des paroles amicales.
7
J'ai abandonné ma maison, J'ai délaissé mon héritage, J'ai livré l'objet de mon amour aux mains de ses ennemis.
8
Mon héritage a été pour moi comme un lion dans la forêt, Il a poussé contre moi ses rugissements ; C'est pourquoi je l'ai pris en haine.
9
Mon héritage a été pour moi un oiseau de proie, une hyène ; Aussi les oiseaux de proie viendront de tous côtés contre lui. Allez, rassemblez tous les animaux des champs, Faites-les venir pour qu'ils le dévorent !
10
Des bergers nombreux ravagent ma vigne, Ils foulent mon champ ; Ils réduisent le champ de mes délices En un désert, en une solitude.
11
Ils le réduisent en un désert ; Il est en deuil, il est désolé devant moi. Tout le pays est ravagé, Car nul n'y prend garde.
12
Sur tous les lieux élevés du désert arrivent les dévastateurs, Car le glaive de l'Éternel dévore le pays d'un bout à l'autre ; Il n'y a de paix pour aucun homme.
13
Ils ont semé du froment, et ils moissonnent des épines, Ils se sont fatigués sans profit. Ayez honte de ce que vous récoltez, Par suite de la colère ardente de l'Éternel.
14
Ainsi parle l'Éternel sur tous mes méchants voisins, Qui attaquent l'héritage que j'ai donné à mon peuple d'Israël : Voici, je les arracherai de leur pays, Et j'arracherai la maison de Juda du milieu d'eux.
15
Mais après que je les aurai arrachés, J'aurai de nouveau compassion d'eux, Et je les ramènerai chacun dans son héritage, Chacun dans son pays.
16
Et s'ils apprennent les voies de mon peuple, S'ils jurent par mon nom, en disant : L'Éternel est vivant ! Comme ils ont enseigné à mon peuple à jurer par Baal, Alors ils jouiront du bonheur au milieu de mon peuple.
17
Mais s'ils n'écoutent rien, Je détruirai une telle nation, Je la détruirai, je la ferai périr, dit l'Éternel.

Chapitre 13

 

1


Ainsi m'a parlé l'Éternel : Va, achète-toi une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins ; mais ne la trempe pas dans l'eau.


2
J'achetai la ceinture, selon la parole de l'Éternel, et je la mis sur mes reins.
3
La parole de l'Éternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots :
4
Prends la ceinture que tu as achetée, et qui est sur tes reins ; lève-toi, va vers l'Euphrate, et là, cache-la dans la fente d'un rocher.
5
J'allai, et je la cachai près de l'Euphrate, comme l'Éternel me l'avait ordonné.
6
Plusieurs jours après, l'Éternel me dit : Lève-toi, va vers l'Euphrate, et là, prends la ceinture que je t'avais ordonné d'y cacher.
7
J'allai vers l'Euphrate, je fouillai, et je pris la ceinture dans le lieu où je l'avais cachée ; mais voici, la ceinture était gâtée, elle n'était plus bonne à rien.
8
La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots :
9
Ainsi parle l'Éternel : C'est ainsi que je détruirai l'orgueil de Juda Et l'orgueil immense de Jérusalem.
10
Ce méchant peuple, qui refuse d'écouter mes paroles, Qui suit les penchants de son coeur, Et qui va après d'autres dieux, Pour les servir et se prosterner devant eux, Qu'il devienne comme cette ceinture, Qui n'est plus bonne à rien !
11
Car comme on attache la ceinture aux reins d'un homme, Ainsi je m'étais attaché toute la maison d'Israël Et toute la maison de Juda, dit l'Éternel, Afin qu'elles fussent mon peuple, Mon nom, ma louange, et ma gloire. Mais ils ne m'ont point écouté.
12
Tu leur diras cette parole : Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Tous les vases seront remplis de vin. Et ils te diront : Ne savons-nous pas Que tous les vases seront remplis de vin ?
13
Alors dis-leur : Ainsi parle l'Éternel : Voici, je remplirai tous les habitants de ce pays, Les rois qui sont assis sur le trône de David, Les sacrificateurs, les prophètes, et tous les habitants de Jérusalem, Je les remplirai d'ivresse.
14
Je les briserai les uns contre les autres, Les pères et les fils ensemble, dit l'Éternel ; Je n'épargnerai pas, je n'aurai point de pitié, point de miséricorde, Rien ne m'empêchera de les détruire.
15
Écoutez et prêtez l'oreille ! Ne soyez point orgueilleux ! Car l'Éternel parle.
16
Rendez gloire à l'Éternel, votre Dieu, Avant qu'il fasse venir les ténèbres, Avant que vos pieds heurtent contre les montagnes de la nuit ; Vous attendrez la lumière, Et il la changera en ombre de la mort, Il la réduira en obscurité profonde.
17
Si vous n'écoutez pas, Je pleurerai en secret, à cause de votre orgueil ; Mes yeux fondront en larmes, Parce que le troupeau de l'Éternel sera emmené captif.
18
Dis au roi et à la reine : Asseyez-vous à terre ! Car il est tombé de vos têtes, Le diadème qui vous servait d'ornement.
19
Les villes du midi sont fermées, Il n'y a personne pour ouvrir ; Tout Juda est emmené captif, Il est emmené tout entier captif.
20
Lève tes yeux et regarde Ceux qui viennent du septentrion. Où est le troupeau qui t'avait été donné, Le troupeau qui faisait ta gloire ?
21
Que diras-tu de ce qu'il te châtie ? C'est toi-même qui leur as appris à te traiter en maîtres. Les douleurs ne te saisiront-elles pas, Comme elles saisissent une femme en travail ?
22
Si tu dis en ton coeur : Pourquoi cela m'arrive-t-il ? C'est à cause de la multitude de tes iniquités Que les pans de tes habits sont relevés, Et que tes talons sont violemment mis à nu.
23
Un Éthiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes accoutumés à faire le mal ?
24
Je les disperserai, comme la paille emportée Par le vent du désert.
25
Voilà ton sort, la part que je te mesure, Dit l'Éternel, Parce que tu m'as oublié, Et que tu as mis ta confiance dans le mensonge.
26
Je relèverai tes pans jusque sur ton visage, Afin qu'on voie ta honte.
27
J'ai vu tes adultères et tes hennissements, Tes criminelles prostitutions sur les collines et dans les champs, J'ai vu tes abominations. Malheur à toi, Jérusalem ! Jusques à quand tarderas-tu à te purifier ?

Chapitre 14

 

1


La parole qui fut adressée à Jérémie par l'Éternel, à l'occasion de la sécheresse.


2
Juda est dans le deuil, Ses villes sont désolées, tristes, abattues, Et les cris de Jérusalem s'élèvent.
3
Les grands envoient les petits chercher de l'eau, Et les petits vont aux citernes, ne trouvent point d'eau, Et retournent avec leurs vases vides ; Confus et honteux, ils se couvrent la tête.
4
La terre est saisie d'épouvante, Parce qu'il ne tombe point de pluie dans le pays, Et les laboureurs confus se couvrent la tête.
5
Même la biche dans la campagne Met bas et abandonne sa portée, Parce qu'il n'y a point de verdure.
6
Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, Aspirant l'air comme des serpents ; Leurs yeux languissent, parce qu'il n'y a point d'herbe.
7
Si nos iniquités témoignent contre nous, Agis à cause de ton nom, ô Éternel ! Car nos infidélités sont nombreuses, Nous avons péché contre toi.
8
Toi qui es l'espérance d'Israël, Son sauveur au temps de la détresse, Pourquoi serais-tu comme un étranger dans le pays, Comme un voyageur qui y entre pour passer la nuit ?
9
Pourquoi serais-tu comme un homme stupéfait, Comme un héros incapable de nous secourir ? Tu es pourtant au milieu de nous, ô Éternel, Et ton nom est invoqué sur nous : Ne nous abandonne pas !
10
Voici ce que l'Éternel dit de ce peuple : Ils aiment à courir çà et là, Ils ne savent retenir leurs pieds ; L'Éternel n'a point d'attachement pour eux, Il se souvient maintenant de leurs crimes, Et il châtie leurs péchés.
11
Et l'Éternel me dit : N'intercède pas en faveur de ce peuple.
12
S'ils jeûnent, je n'écouterai pas leurs supplications ; S'ils offrent des holocaustes et des offrandes, je ne les agréerai pas ; Car je veux les détruire par l'épée, par la famine et par la peste.
13
Je répondis : Ah ! Seigneur Éternel ! Voici, les prophètes leur disent : Vous ne verrez point d'épée, Vous n'aurez point de famine ; Mais je vous donnerai dans ce lieu une paix assurée.
14
Et l'Éternel me dit : C'est le mensonge que prophétisent en mon nom les prophètes ; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d'ordre, Je ne leur ai point parlé ; Ce sont des visions mensongères, de vaines prédictions, Des tromperies de leur coeur, qu'ils vous prophétisent.
15
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel Sur les prophètes qui prophétisent en mon nom, Sans que je les aie envoyés, Et qui disent : Il n'y aura dans ce pays ni épée ni famine : Ces prophètes périront par l'épée et par la famine.
16
Et ceux à qui ils prophétisent Seront étendus dans les rues de Jérusalem, Par la famine et par l'épée ; Il n'y aura personne pour leur donner la sépulture, Ni à eux, ni à leurs femmes, ni à leurs fils, ni à leurs filles ; Je répandrai sur eux leur méchanceté.
17
Dis-leur cette parole : Les larmes coulent de mes yeux nuit et jour, Et elles ne s'arrêtent pas ; Car la vierge, fille de mon peuple, a été frappée d'un grand coup, D'une plaie très douloureuse.
18
Si je vais dans les champs, voici des hommes que le glaive a percés ; Si j'entre dans la ville, voici des êtres que consume la faim ; Le prophète même et le sacrificateur parcourent le pays, Sans savoir où ils vont.
19
As-tu donc rejeté Juda, Et ton âme a-t-elle pris Sion en horreur ? Pourquoi nous frappes-tu Sans qu'il y ait pour nous de guérison ? Nous espérions la paix, et il n'arrive rien d'heureux, Un temps de guérison, et voici la terreur !
20
Éternel, nous reconnaissons notre méchanceté, l'iniquité de nos pères ; Car nous avons péché contre toi.
21
A cause de ton nom, ne méprise pas, Ne déshonore pas le trône de ta gloire ! N'oublie pas, ne romps pas ton alliance avec nous !
22
Parmi les idoles des nations, en est-il qui fassent pleuvoir ? Ou est-ce le ciel qui donne la pluie ? N'est-ce pas toi, Éternel, notre Dieu ? Nous espérons en toi, Car c'est toi qui as fait toutes ces choses.

Chapitre 15

 

1


L'Éternel me dit : Quand Moïse et Samuel se présenteraient devant moi, Je ne serais pas favorable à ce peuple. Chasse-le loin de ma face, qu'il s'en aille !


2
Et s'ils te disent : Où irons-nous ? Tu leur répondras : Ainsi parle l'Éternel : A la mort ceux qui sont pour la mort, A l'épée ceux qui sont pour l'épée, A la famine ceux qui sont pour la famine, A la captivité ceux qui sont pour la captivité !
3
J'enverrai contre eux quatre espèces de fléaux, dit l'Éternel, L'épée pour les tuer, Les chiens pour les traîner, Les oiseaux du ciel et les bêtes de la terre Pour les dévorer et les détruire.
4
Je les rendrai un objet d'effroi pour tous les royaumes de la terre, A cause de Manassé, fils d'Ézéchias, roi de Juda, Et de tout ce qu'il a fait dans Jérusalem.
5
Qui aura pitié de toi, Jérusalem, Qui te plaindra ? Qui ira s'informer de ton état ?
6
Tu m'as abandonné, dit l'Éternel, tu es allée en arrière ; Mais j'étends ma main sur toi, et je te détruis, Je suis las d'avoir compassion.
7
Je les vanne avec le vent aux portes du pays ; Je prive d'enfants, je fais périr mon peuple, Qui ne s'est pas détourné de ses voies.
8
Ses veuves sont plus nombreuses que les grains de sable de la mer ; J'amène sur eux, sur la mère du jeune homme, Le dévastateur en plein midi ; Je fais soudain tomber sur elle l'angoisse et la terreur.
9
Celle qui avait enfanté sept fils est désolée, Elle rend l'âme ; Son soleil se couche quand il est encore jour ; Elle est confuse, couverte de honte. Ceux qui restent, je les livre à l'épée devant leurs ennemis, Dit l'Éternel.
10
Malheur à moi, ma mère, de ce que tu m'as fait naître Homme de dispute et de querelle pour tout le pays ! Je n'emprunte ni ne prête, Et cependant tous me maudissent.
11
L'Éternel dit : Certes, tu auras un avenir heureux ; Certes, je forcerai l'ennemi à t'adresser ses supplications, Au temps du malheur et au temps de la détresse.
12
Le fer brisera-t-il le fer du septentrion et l'airain ?
13
Je livre gratuitement au pillage tes biens et tes trésors, A cause de tous tes péchés, sur tout ton territoire.
14
Je te fais passer avec ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas, Car le feu de ma colère s'est allumé, Il brûle sur vous.
15
Tu sais tout, ô Éternel, souviens-toi de moi, ne m'oublie pas, Venge-moi de mes persécuteurs ! Ne m'enlève pas, tandis que tu te montres lent à la colère ! Sache que je supporte l'opprobre à cause de toi.
16
J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon coeur ; Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées !
17
Je ne me suis point assis dans l'assemblée des moqueurs, afin de m'y réjouir ; Mais à cause de ta puissance, je me suis assis solitaire, Car tu me remplissais de fureur.
18
Pourquoi ma souffrance est-elle continuelle ? Pourquoi ma plaie est-elle douloureuse, et ne veut-elle pas se guérir ? Serais-tu pour moi comme une source trompeuse, Comme une eau dont on n'est pas sûr ?
19
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel : Si tu te rattaches à moi, je te répondrai, et tu te tiendras devant moi ; Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras comme ma bouche. C'est à eux de revenir à toi, Mais ce n'est pas à toi de retourner vers eux.
20
Je te rendrai pour ce peuple comme une forte muraille d'airain ; Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas ; Car je serai avec toi pour te sauver et te délivrer, Dit l'Éternel.
21
Je te délivrerai de la main des méchants, Je te sauverai de la main des violents.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>