Livre du prophète Jérémie (2 / 11)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 6

 

1


Fuyez, enfants de Benjamin, du milieu de Jérusalem, Sonnez de la trompette à Tekoa, Élevez un signal à Beth Hakkérem ! Car on voit venir du septentrion le malheur Et un grand désastre.


2
La belle et la délicate, Je la détruis, la fille de Sion !
3
Vers elle marchent des bergers avec leurs troupeaux ; Ils dressent des tentes autour d'elle, Ils broutent chacun sa part. -
4
Préparez-vous à l'attaquer ! Allons ! montons en plein midi !... Malheureusement pour nous, le jour baisse, Les ombres du soir s'allongent.
5
Allons ! montons de nuit ! Détruisons ses palais ! -
6
Car ainsi parle l'Éternel des armées : Abattez les arbres, Élevez des terrasses contre Jérusalem ! C'est la ville qui doit être châtiée ; Il n'y a qu'oppression au milieu d'elle.
7
Comme un puits fait jaillir ses eaux, Ainsi elle fait jaillir sa méchanceté ; Il n'est bruit en son sein que de violence et de ruine ; Sans cesse à mes regards s'offrent la douleur et les plaies.
8
Reçois instruction, Jérusalem, De peur que je ne m'éloigne de toi, Que je ne fasse de toi un désert, Un pays inhabité !
9
Ainsi parle l'Éternel des armées : On grappillera comme une vigne les restes d'Israël. Portes-y de nouveau la main, Comme le vendangeur sur les ceps.
10
A qui m'adresser, et qui prendre à témoin pour qu'on écoute ? Voici, leur oreille est incirconcise, Et ils sont incapables d'être attentifs ; Voici, la parole de l'Éternel est pour eux un opprobre, Ils n'y trouvent aucun plaisir.
11
Je suis plein de la fureur de l'Éternel, je ne puis la contenir. Répands-la sur l'enfant dans la rue, Et sur les assemblées des jeunes gens. Car l'homme et la femme seront pris, Le vieillard et celui qui est chargé de jours.
12
Leurs maisons passeront à d'autres, Les champs et les femmes aussi, Quand j'étendrai ma main sur les habitants du pays, Dit l'Éternel.
13
Car depuis le plus petit jusqu'au plus grand, Tous sont avides de gain ; Depuis le prophète jusqu'au sacrificateur, Tous usent de tromperie.
14
Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple : Paix ! paix ! disent-ils ; Et il n'y a point de paix ;
15
Ils seront confus, car ils commettent des abominations ; Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte ; C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, Ils seront renversés quand je les châtierai, Dit l'Éternel.
16
Ainsi parle l'Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie ; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes ! Mais ils répondent : Nous n'y marcherons pas.
17
J'ai mis près de vous des sentinelles : Soyez attentifs au son de la trompette ! Mais ils répondent : Nous n'y serons pas attentifs.
18
C'est pourquoi écoutez, nations ! Sachez ce qui leur arrivera, assemblée des peuples !
19
Écoute, terre ! Voici, je fais venir sur ce peuple le malheur, Fruit de ses pensées ; Car ils n'ont point été attentifs à mes paroles, Ils ont méprisé ma loi.
20
Qu'ai-je besoin de l'encens qui vient de Séba, Du roseau aromatique d'un pays lointain ? Vos holocaustes ne me plaisent point, Et vos sacrifices ne me sont point agréables.
21
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel : Voici, je mettrai devant ce peuple des pierres d'achoppement, Contre lesquelles se heurteront ensemble pères et fils, Voisins et amis, et ils périront.
22
Ainsi parle l'Éternel : Voici, un peuple vient du pays du septentrion, Une grande nation se lève des extrémités de la terre.
23
Ils portent l'arc et le javelot ; Ils sont cruels, sans miséricorde ; Leur voix mugit comme la mer ; Ils sont montés sur des chevaux, Prêts à combattre comme un seul homme, Contre toi, fille de Sion !
24
Au bruit de leur approche, Nos mains s'affaiblissent, L'angoisse nous saisit, Comme la douleur d'une femme qui accouche.
25
Ne sortez pas dans les champs, N'allez pas sur les chemins ; Car là est le glaive de l'ennemi, Et l'épouvante règne à l'entour !
26
Fille de mon peuple, couvre-toi d'un sac et roule-toi dans la cendre, Prends le deuil comme pour un fils unique, Verse des larmes, des larmes amères ! Car le dévastateur vient sur nous à l'improviste.
27
Je t'avais établi en observation parmi mon peuple, Comme une forteresse, Pour que tu connusses et sondasses leur voie.
28
Ils sont tous des rebelles, des calomniateurs, De l'airain et du fer ; Ils sont tous corrompus.
29
Le soufflet est brûlant, Le plomb est consumé par le feu ; C'est en vain qu'on épure, Les scories ne se détachent pas.
30
On les appelle de l'argent méprisable, Car l'Éternel les a rejetés.

Chapitre 7

 

1


La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l'Éternel, en ces mots :


2
Place-toi à la porte de la maison de l'Éternel, Et là publie cette parole, Et dis : Écoutez la parole de l'Éternel, Vous tous, hommes de Juda, qui entrez par ces portes, Pour vous prosterner devant l'Éternel !
3
Ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : Réformez vos voies et vos oeuvres, Et je vous laisserai demeurer dans ce lieu.
4
Ne vous livrez pas à des espérances trompeuses, en disant : C'est ici le temple de l'Éternel, le temple de l'Éternel, Le temple de l'Éternel !
5
Si vous réformez vos voies et vos oeuvres, Si vous pratiquez la justice envers les uns et les autres,
6
Si vous n'opprimez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve, Si vous ne répandez pas en ce lieu le sang innocent, Et si vous n'allez pas après d'autres dieux, pour votre malheur,
7
Alors je vous laisserai demeurer dans ce lieu, Dans le pays que j'ai donné à vos pères, D'éternité en éternité.
8
Mais voici, vous vous livrez à des espérances trompeuses, Qui ne servent à rien.
9
Quoi ! dérober, tuer, commettre des adultères, Jurer faussement, offrir de l'encens à Baal, Aller après d'autres dieux que vous ne connaissez pas !...
10
Puis vous venez vous présenter devant moi, Dans cette maison sur laquelle mon nom est invoqué, Et vous dites : Nous sommes délivrés !... Et c'est afin de commettre toutes ces abominations !
11
Est-elle à vos yeux une caverne de voleurs, Cette maison sur laquelle mon nom est invoqué ? Je le vois moi-même, dit l'Éternel.
12
Allez donc au lieu qui m'était consacré à Silo, Où j'avais fait autrefois résider mon nom. Et voyez comment je l'ai traité, A cause de la méchanceté de mon peuple d'Israël.
13
Et maintenant, puisque vous avez commis toutes ces actions, Dit l'Éternel, Puisque je vous ai parlé dès le matin et que vous n'avez pas écouté, Puisque je vous ai appelés et que vous n'avez pas répondu,
14
Je traiterai la maison sur laquelle mon nom est invoqué, Sur laquelle vous faites reposer votre confiance, Et le lieu que j'ai donné à vous et à vos pères, De la même manière que j'ai traité Silo ;
15
Et je vous rejetterai loin de ma face, Comme j'ai rejeté tous vos frères, Toute la postérité d'Éphraïm.
16
Et toi, n'intercède pas en faveur de ce peuple, N'élève pour eux ni supplications ni prières, Ne fais pas des instances auprès de moi ; Car je ne t'écouterai pas.
17
Ne vois-tu pas ce qu'ils font dans les villes de Juda Et dans les rues de Jérusalem ?
18
Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d'autres dieux, Afin de m'irriter.
19
Est-ce moi qu'ils irritent ? dit l'Éternel ; N'est-ce pas eux-mêmes, A leur propre confusion ?
20
C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Voici, ma colère et ma fureur se répandent sur ce lieu, Sur les hommes et sur les bêtes, Sur les arbres des champs et sur les fruits de la terre ; Elle brûlera, et ne s'éteindra point.
21
Ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices, Et mangez-en la chair !
22
Car je n'ai point parlé avec vos pères et je ne leur ai donné aucun ordre, Le jour où je les ai fait sortir du pays d'Égypte, Au sujet des holocaustes et des sacrifices.
23
Mais voici l'ordre que je leur ai donné : Écoutez ma voix, Et je serai votre Dieu, Et vous serez mon peuple ; Marchez dans toutes les voies que je vous prescris, Afin que vous soyez heureux.
24
Et ils n'ont point écouté, ils n'ont point prêté l'oreille ; Ils ont suivi les conseils, les penchants de leur mauvais coeur, Ils ont été en arrière et non en avant.
25
Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d'Égypte, Jusqu'à ce jour, Je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes, Je les ai envoyés chaque jour, dès le matin.
26
Mais ils ne m'ont point écouté, ils n'ont point prêté l'oreille ; Ils ont raidi leur cou, Ils ont fait le mal plus que leurs pères.
27
Si tu leur dis toutes ces choses, ils ne t'écouteront pas ; Si tu cries vers eux, ils ne te répondront pas.
28
Alors dis-leur : C'est ici la nation qui n'écoute pas la voix de l'Éternel, son Dieu, Et qui ne veut pas recevoir instruction ; La vérité a disparu, elle s'est retirée de leur bouche.
29
Coupe ta chevelure, et jette-la au loin ; Monte sur les hauteurs, et prononce une complainte ! Car l'Éternel rejette Et repousse la génération qui a provoqué sa fureur.
30
Car les enfants de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux, Dit l'Éternel ; Ils ont placé leurs abominations Dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué, Afin de la souiller.
31
Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben Hinnom, Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles : Ce que je n'avais point ordonné, Ce qui ne m'était point venu à la pensée.
32
C'est pourquoi voici, les jours viennent, dit l'Éternel, Où l'on ne dira plus Topheth et la vallée de Ben Hinnom, Mais où l'on dira la vallée du carnage ; Et l'on enterrera les morts à Topheth par défaut de place.
33
Les cadavres de ce peuple seront la pâture Des oiseaux du ciel et des bêtes de la terre ; Et il n'y aura personne pour les troubler.
34
Je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem Les cris de réjouissance et les cris d'allégresse, Les chants du fiancé et les chants de la fiancée ; Car le pays sera un désert.

Chapitre 8

 

1


En ce temps-là, dit l'Éternel, on tirera de leurs sépulcres les os des rois de Juda, les os de ses chefs, les os des sacrificateurs, les os des prophètes, et les os des habitants de Jérusalem.


2
On les étendra devant le soleil, devant la lune, et devant toute l'armée des cieux, qu'ils ont aimés, qu'ils ont servis, qu'ils ont suivis, qu'ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés ; on ne les recueillera point, on ne les enterrera point, et ils seront comme du fumier sur la terre.
3
La mort sera préférable à la vie pour tous ceux qui resteront de cette race méchante, dans tous les lieux où je les aurai chassés, dit l'Éternel des armées.
4
Dis-leur : Ainsi parle l'Éternel : Est-ce que l'on tombe sans se relever ? Ou se détourne-t-on sans revenir ?
5
Pourquoi donc ce peuple de Jérusalem s'abandonne-t-il A de perpétuels égarements ? Ils persistent dans la tromperie, Ils refusent de se convertir.
6
Je suis attentif, et j'écoute : Ils ne parlent pas comme ils devraient ; Aucun ne se repent de sa méchanceté, Et ne dit : Qu'ai-je fait ? Tous reprennent leur course, Comme un cheval qui s'élance au combat.
7
Même la cigogne connaît dans les cieux sa saison ; La tourterelle, l'hirondelle et la grue Observent le temps de leur arrivée ; Mais mon peuple ne connaît pas la loi de l'Éternel.
8
Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages, La loi de l'Éternel est avec nous ? C'est bien en vain que s'est mise à l'oeuvre La plume mensongère des scribes.
9
Les sages sont confondus, Ils sont consternés, ils sont pris ; Voici, ils ont méprisé la parole de l'Éternel, Et quelle sagesse ont-ils ?
10
C'est pourquoi je donnerai leurs femmes à d'autres, Et leurs champs à ceux qui les déposséderont. Car depuis le plus petit jusqu'au plus grand, Tous sont avides de gain ; Depuis le prophète jusqu'au sacrificateur, Tous usent de tromperie.
11
Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple : Paix ! paix ! disent-ils. Et il n'y a point de paix.
12
Ils seront confus, car ils commettent des abominations ; Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte ; C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, Ils seront renversés quand je les châtierai, Dit l'Éternel.
13
Je veux en finir avec eux, dit l'Éternel ; Il n'y aura plus de raisins à la vigne, Plus de figues au figuier, Et les feuilles se flétriront ; Ce que je leur avais donné leur échappera. -
14
Pourquoi restons-nous assis ? Rassemblez-vous, et allons dans les villes fortes, Pour y périr ! Car l'Éternel, notre Dieu, nous destine à la mort, Il nous fait boire des eaux empoisonnées, Parce que nous avons péché contre l'Éternel.
15
Nous espérions la paix, et il n'arrive rien d'heureux ; Un temps de guérison, et voici la terreur ! -
16
Le hennissement de ses chevaux se fait entendre du côté de Dan, Et au bruit de leur hennissement toute la terre tremble ; Ils viennent, ils dévorent le pays et ce qu'il renferme, La ville et ceux qui l'habitent.
17
Car j'envoie parmi vous des serpents, des basilics, Contre lesquels il n'y a point d'enchantement ; Ils vous mordront, dit l'Éternel.
18
Je voudrais soulager ma douleur ; Mon coeur souffre au dedans de moi.
19
Voici les cris de la fille de mon peuple Retentissent sur la terre lointaine : L'Éternel n'est-il plus à Sion ? N'a-t-elle plus son roi au milieu d'elle ? -Pourquoi m'ont-ils irrité par leurs images taillées, Par des idoles étrangères ? -
20
La moisson est passée, l'été est fini, Et nous ne sommes pas sauvés !
21
Je suis brisé par la douleur de la fille de mon peuple, Je suis dans la tristesse, l'épouvante me saisit.
22
N'y a-t-il point de baume en Galaad ? N'y a-t-il point de médecin ? Pourquoi donc la guérison de la fille de mon peuple ne s'opère-t-elle pas ?

Chapitre 9

 

1


Oh ! si ma tête était remplie d'eau, Si mes yeux étaient une source de larmes, Je pleurerais jour et nuit Les morts de la fille de mon peuple !


2
Oh ! si j'avais au désert une cabane de voyageurs, J'abandonnerais mon peuple, je m'en éloignerais ! Car ce sont tous des adultères, C'est une troupe de perfides.
3
Ils ont la langue tendue comme un arc et lancent le mensonge ; Ce n'est pas par la vérité qu'ils sont puissants dans le pays ; Car ils vont de méchanceté en méchanceté, Et ils ne me connaissent pas, dit l'Éternel.
4
Que chacun se tienne en garde contre son ami, Et qu'on ne se fie à aucun de ses frères ; Car tout frère cherche à tromper, Et tout ami répand des calomnies.
5
Ils se jouent les uns des autres, Et ne disent point la vérité ; Ils exercent leur langue à mentir, Ils s'étudient à faire le mal.
6
Ta demeure est au sein de la fausseté ; C'est par fausseté qu'ils refusent de me connaître, Dit l'Éternel.
7
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel des armées : Voici je les sonderai, je les éprouverai. Car comment agir à l'égard de la fille de mon peuple ?
8
Leur langue est un trait meurtrier, Ils ne disent que des mensonges ; De la bouche ils parlent de paix à leur prochain, Et au fond du coeur ils lui dressent des pièges.
9
Ne les châtierais-je pas pour ces choses-là, dit l'Éternel, Ne me vengerais-je pas d'une pareille nation ?
10
Sur les montagnes je veux pleurer et gémir, Sur les plaines du désert je prononce une complainte ; Car elles sont brûlées, personne n'y passe, On n'y entend plus la voix des troupeaux ; Les oiseaux du ciel et les bêtes ont pris la fuite, ont disparu. -
11
Je ferai de Jérusalem un monceau de ruines, un repaire de chacals, Et je réduirai les villes de Juda en un désert sans habitants. -
12
Où est l'homme sage qui comprenne ces choses ? Qu'il le dise, celui à qui la bouche de l'Éternel a parlé ! Pourquoi le pays est-il détruit, Brûlé comme un désert où personne ne passe ?
13
L'Éternel dit : C'est parce qu'ils ont abandonné ma loi, Que j'avais mise devant eux ; Parce qu'ils n'ont point écouté ma voix, Et qu'ils ne l'ont point suivie ;
14
Parce qu'ils ont suivi les penchants de leur coeur, Et qu'ils sont allés après les Baals, Comme leurs pères le leur ont appris.
15
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : Voici, je vais nourrir ce peuple d'absinthe, Et je lui ferai boire des eaux empoisonnées.
16
Je les disperserai parmi des nations Que n'ont connues ni eux ni leurs pères, Et j'enverrai derrière eux l'épée, Jusqu'à ce que je les aie exterminés.
17
Ainsi parle l'Éternel des armées : Cherchez, appelez les pleureuses, et qu'elles viennent ! Envoyez vers les femmes habiles, et qu'elles viennent !
18
Qu'elles se hâtent de dire sur nous une complainte ! Et que les larmes tombent de nos yeux, Que l'eau coule de nos paupières !
19
Car des cris lamentables se font entendre de Sion : Eh quoi ! nous sommes détruits ! Nous sommes couverts de honte ! Il nous faut abandonner le pays ! On a renversé nos demeures ! -
20
Femmes, écoutez la parole de l'Éternel, Et que votre oreille saisisse ce que dit sa bouche ! Apprenez à vos filles des chants lugubres, Enseignez-vous des complaintes les unes aux autres !
21
Car la mort est montée par nos fenêtres, Elle a pénétré dans nos palais ; Elle extermine les enfants dans la rue, Les jeunes gens sur les places.
22
Dis : Ainsi parle l'Éternel : Les cadavres des hommes tomberont Comme du fumier sur les champs, Comme tombe derrière le moissonneur une gerbe Que personne ne ramasse.
23
Ainsi parle l'Éternel : Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, Que le fort ne se glorifie pas de sa force, Que le riche ne se glorifie pas de sa richesse.
24
Mais que celui qui veut se glorifier se glorifie D'avoir de l'intelligence et de me connaître, De savoir que je suis l'Éternel, Qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre ; Car c'est à cela que je prends plaisir, dit l'Éternel.
25
Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, Où je châtierai tous les circoncis qui ne le sont pas de coeur,
26
L'Égypte, Juda, Édom, les enfants d'Ammon, Moab, Tous ceux qui se rasent les coins de la barbe, Ceux qui habitent dans le désert ; Car toutes les nations sont incirconcises, Et toute la maison d'Israël a le coeur incirconcis.

Chapitre 10

 

1


Écoutez la parole que l'Éternel vous adresse, Maison d'Israël !


2
Ainsi parle l'Éternel : N'imitez pas la voie des nations, Et ne craignez pas les signes du ciel, Parce que les nations les craignent.
3
Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt ; La main de l'ouvrier le travaille avec la hache ;
4
On l'embellit avec de l'argent et de l'or, On le fixe avec des clous et des marteaux, Pour qu'il ne branle pas.
5
Ces dieux sont comme une colonne massive, et ils ne parlent point ; On les porte, parce qu'ils ne peuvent marcher. Ne les craignez pas, car ils ne sauraient faire aucun mal, Et ils sont incapables de faire du bien.
6
Nul n'est semblable à toi, ô Éternel ! Tu es grand, et ton nom est grand par ta puissance.
7
Qui ne te craindrait, roi des nations ? C'est à toi que la crainte est due ; Car, parmi tous les sages des nations et dans tous leurs royaumes, Nul n'est semblable à toi.
8
Tous ensemble, ils sont stupides et insensés ; Leur science n'est que vanité, c'est du bois !
9
On apporte de Tarsis des lames d'argent, et d'Uphaz de l'or, L'ouvrier et la main de l'orfèvre les mettent en oeuvre ; Les vêtements de ces dieux sont d'étoffes teintes en bleu et en pourpre, Tous sont l'ouvrage d'habiles artisans.
10
Mais l'Éternel est Dieu en vérité, Il est un Dieu vivant et un roi éternel ; La terre tremble devant sa colère, Et les nations ne supportent pas sa fureur.
11
Vous leur parlerez ainsi : Les dieux qui n'ont point fait les cieux et la terre Disparaîtront de la terre et de dessous les cieux.
12
Il a créé la terre par sa puissance, Il a fondé le monde par sa sagesse, Il a étendu les cieux par son intelligence.
13
A sa voix, les eaux mugissent dans les cieux ; Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors.
14
Tout homme devient stupide par sa science, Tout orfèvre est honteux de son image taillée ; Car ses idoles ne sont que mensonge, Il n'y a point en elles de souffle,
15
Elles sont une chose de néant, une oeuvre de tromperie ; Elles périront, quand viendra le châtiment.
16
Celui qui est la part de Jacob n'est pas comme elles ; Car c'est lui qui a tout formé, Et Israël est la tribu de son héritage. L'Éternel des armées est son nom.
17
Emporte du pays ce qui t'appartient, Toi qui es assise dans la détresse !
18
Car ainsi parle l'Éternel : Voici, cette fois je vais lancer au loin les habitants du pays ; Je vais les serrer de près, afin qu'on les atteigne. -
19
Malheur à moi ! je suis brisée ! Ma plaie est douloureuse ! Mais je dis : C'est une calamité qui m'arrive, Je la supporterai !
20
Ma tente est détruite, Tous mes cordages sont rompus ; Mes fils m'ont quittée, ils ne sont plus ; Je n'ai personne qui dresse de nouveau ma tente, Qui relève mes pavillons. -
21
Les bergers ont été stupides, Ils n'ont pas cherché l'Éternel ; C'est pour cela qu'ils n'ont point prospéré, Et que tous leurs troupeaux se dispersent.
22
Voici, une rumeur se fait entendre ; C'est un grand tumulte qui vient du septentrion, Pour réduire les villes de Juda en un désert, En un repaire de chacals. -
23
Je le sais, ô Éternel ! La voie de l'homme n'est pas en son pouvoir ; Ce n'est pas à l'homme, quand il marche, A diriger ses pas.
24
Châtie-moi, ô Éternel ! mais avec équité, Et non dans ta colère, de peur que tu ne m'anéantisses.
25
Répands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, Et sur les peuples qui n'invoquent pas ton nom ! Car ils dévorent Jacob, ils le dévorent, ils le consument, Ils ravagent sa demeure.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>