Livre du prophète Esaïe (7 / 14)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 31

 

1


Malheur à ceux qui descendent en Égypte pour avoir du secours, Qui s'appuient sur des chevaux, Et se fient à la multitude des chars et à la force des cavaliers, Mais qui ne regardent pas vers le Saint d'Israël, Et ne recherchent pas l'Éternel !


2
Lui aussi, cependant, il est sage, il fait venir le malheur, Et ne retire point ses paroles ; Il s'élève contre la maison des méchants, Et contre le secours de ceux qui commettent l'iniquité.
3
L'Égyptien est homme et non dieu ; Ses chevaux sont chair et non esprit. Quand l'Éternel étendra sa main, Le protecteur chancellera, le protégé tombera, Et tous ensemble ils périront.
4
Car ainsi m'a parlé l'Éternel : Comme le lion, comme le lionceau rugit sur sa proie, Et, malgré tous les bergers rassemblés contre lui, Ne se laisse ni effrayer par leur voix, Ni intimider par leur nombre ; De même l'Éternel des armées descendra Pour combattre sur la montagne de Sion et sur sa colline.
5
Comme des oiseaux déploient les ailes sur leur couvée, Ainsi l'Éternel des armées étendra sa protection sur Jérusalem ; Il protégera et délivrera, Il épargnera et sauvera.
6
Revenez à celui dont on s'est profondément détourné, Enfants d'Israël !
7
En ce jour, chacun rejettera ses idoles d'argent et ses idoles d'or, Que vous vous êtes fabriquées de vos mains criminelles.
8
Et l'Assyrien tombera sous un glaive qui n'est pas celui d'un homme, Et un glaive qui n'est pas celui d'un homme le dévorera ; Il s'enfuira devant le glaive, Et ses jeunes guerriers seront asservis.
9
Son rocher s'enfuira d'épouvante, Et ses chefs trembleront devant la bannière, Dit l'Éternel, qui a son feu dans Sion Et sa fournaise dans Jérusalem.

Chapitre 32

 

1


Alors le roi régnera selon la justice, Et les princes gouverneront avec droiture.


2
Chacun sera comme un abri contre le vent, Et un refuge contre la tempête, Comme des courants d'eau dans un lieu desséché, Comme l'ombre d'un grand rocher dans une terre altérée.
3
Les yeux de ceux qui voient ne seront plus bouchés, Et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives.
4
Le coeur des hommes légers sera intelligent pour comprendre, Et la langue de ceux qui balbutient parlera vite et nettement.
5
On ne donnera plus à l'insensé le nom de noble, Ni au fourbe celui de magnanime.
6
Car l'insensé profère des folies, Et son coeur s'adonne au mal, Pour commettre l'impiété, Et dire des faussetés contre l'Éternel, Pour laisser à vide l'âme de celui qui a faim, Et enlever le breuvage de celui qui a soif.
7
Les armes du fourbe sont pernicieuses ; Il forme de coupables desseins, Pour perdre les malheureux par des paroles mensongères, Même quand la cause du pauvre est juste.
8
Mais celui qui est noble forme de nobles desseins, Et il persévère dans ses nobles desseins.
9
Femmes insouciantes, Levez-vous, écoutez ma voix ! Filles indolentes, Prêtez l'oreille à ma parole !
10
Dans un an et quelques jours, Vous tremblerez, indolentes ; Car c'en est fait de la vendange, La récolte n'arrivera pas.
11
Soyez dans l'effroi, insouciantes ! Tremblez, indolentes ! Déshabillez-vous, mettez-vous à nu Et ceignez vos reins !
12
On se frappe le sein, Au souvenir de la beauté des champs Et de la fécondité des vignes.
13
Sur la terre de mon peuple Croissent les épines et les ronces, Même dans toutes les maisons de plaisance De la cité joyeuse.
14
Le palais est abandonné, La ville bruyante est délaissée ; La colline et la tour serviront à jamais de cavernes ; Les ânes sauvages y joueront, les troupeaux y paîtront,
15
Jusqu'à ce que l'esprit soit répandu d'en haut sur nous, Et que le désert se change en verger, Et que le verger soit considéré comme une forêt.
16
Alors la droiture habitera dans le désert, Et la justice aura sa demeure dans le verger.
17
L'oeuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.
18
Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, Dans des habitations sûres, Dans des asiles tranquilles.
19
Mais la forêt sera précipitée sous la grêle, Et la ville profondément abaissée.
20
Heureux vous qui partout semez le long des eaux, Et qui laissez sans entraves le pied du boeuf et de l'âne !

Chapitre 33

 

1


Malheur à toi qui ravages, et qui n'as pas été ravagé ! Qui pilles, et qu'on n'a pas encore pillé ! Quand tu auras fini de ravager, tu seras ravagé ; Quand tu auras achevé de piller, on te pillera.


2
Éternel, aie pitié de nous ! Nous espérons en toi. Sois notre aide chaque matin, Et notre délivrance au temps de la détresse !
3
Quand ta voix retentit, Les peuples fuient ; Quand tu te lèves, Les nations se dispersent.
4
On moissonne votre butin, Comme moissonne la sauterelle ; On se précipite dessus, Comme se précipitent les sauterelles.
5
L'Éternel est élevé, Car il habite en haut ; Il remplit Sion De droiture et de justice.
6
Tes jours seront en sûreté ; La sagesse et l'intelligence sont une source de salut ; La crainte de l'Éternel, C'est là le trésor de Sion.
7
Voici, les héros Poussent des cris au dehors ; Les messagers de paix Pleurent amèrement.
8
Les routes sont désertes ; On ne passe plus dans les chemins. Il a rompu l'alliance, il méprise les villes, Il n'a de respect pour personne.
9
Le pays est dans le deuil, dans la tristesse ; Le Liban est confus, languissant ; Le Saron est comme un désert ; Le Basan et le Carmel secouent leur feuillage.
10
Maintenant je me lèverai, Dit l'Éternel, Maintenant je serai exalté, Maintenant je serai élevé.
11
Vous avez conçu du foin, Vous enfanterez de la paille ; Votre souffle, C'est un feu qui vous consumera.
12
Les peuples seront Des fournaises de chaux, Des épines coupées Qui brûlent dans le feu.
13
Vous qui êtes loin, écoutez ce que j'ai fait ! Et vous qui êtes près, sachez quelle est ma puissance !
14
Les pécheurs sont effrayés dans Sion, Un tremblement saisit les impies : Qui de nous pourra rester auprès d'un feu dévorant ? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles ? -
15
Celui qui marche dans la justice, Et qui parle selon la droiture, Qui méprise un gain acquis par extorsion, Qui secoue les mains pour ne pas accepter un présent, Qui ferme l'oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires, Et qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal,
16
Celui-là habitera dans des lieux élevés ; Des rochers fortifiés seront sa retraite ; Du pain lui sera donné, De l'eau lui sera assurée.
17
Tes yeux verront le roi dans sa magnificence, Ils contempleront le pays dans toute son étendue.
18
Ton coeur se souviendra de la terreur : Où est le secrétaire, où est le trésorier ? Où est celui qui inspectait les tours ?
19
Tu ne verras plus le peuple audacieux, Le peuple au langage obscur qu'on n'entend pas, A la langue barbare qu'on ne comprend pas.
20
Regarde Sion, la cité de nos fêtes ! Tes yeux verront Jérusalem, séjour tranquille, Tente qui ne sera plus transportée, Dont les pieux ne seront jamais enlevés, Et dont les cordages ne seront point détachés.
21
C'est là vraiment que l'Éternel est magnifique pour nous : Il nous tient lieu de fleuves, de vastes rivières, Où ne pénètrent point de navires à rames, Et que ne traverse aucun grand vaisseau.
22
Car l'Éternel est notre juge, L'Éternel est notre législateur, L'Éternel est notre roi : C'est lui qui nous sauve.
23
Tes cordages sont relâchés ; Ils ne serrent plus le pied du mât et ne tendent plus les voiles. Alors on partage la dépouille d'un immense butin ; Les boiteux même prennent part au pillage :
24
Aucun habitant ne dit : Je suis malade ! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités.

Chapitre 34

 

1


Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, soyez attentifs ! Que la terre écoute, elle et ce qui la remplit, Le monde et tout ce qu'il produit !


2
Car la colère de l'Éternel va fondre sur toutes les nations, Et sa fureur sur toute leur armée : Il les voue à l'extermination, Il les livre au carnage.
3
Leurs morts sont jetés, Leurs cadavres exhalent la puanteur, Et les montagnes se fondent dans leur sang.
4
Toute l'armée des cieux se dissout ; Les cieux sont roulés comme un livre, Et toute leur armée tombe, Comme tombe la feuille de la vigne, Comme tombe celle du figuier.
5
Mon épée s'est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Édom, Sur le peuple que j'ai voué à l'extermination, pour le châtier.
6
L'épée de l'Éternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers ; Car il y a des victimes de l'Éternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d'Édom,
7
Les buffles tombent avec eux, Et les boeufs avec les taureaux ; La terre s'abreuve de sang, Et le sol est imprégné de graisse.
8
Car c'est un jour de vengeance pour l'Éternel, Une année de représailles pour la cause de Sion.
9
Les torrents d'Édom seront changés en poix, Et sa poussière en soufre ; Et sa terre sera comme de la poix qui brûle.
10
Elle ne s'éteindra ni jour ni nuit, La fumée s'en élèvera éternellement ; D'âge en âge elle sera désolée, A tout jamais personne n'y passera.
11
Le pélican et le hérisson la posséderont, La chouette et le corbeau l'habiteront. On y étendra le cordeau de la désolation, Et le niveau de la destruction.
12
Il n'y aura plus de grands pour proclamer un roi, Tous ses princes seront anéantis.
13
Les épines croîtront dans ses palais, Les ronces et les chardons dans ses forteresses. Ce sera la demeure des chacals, Le repaire des autruches ;
14
Les animaux du désert y rencontreront les chiens sauvages, Et les boucs s'y appelleront les uns les autres ; Là le spectre de la nuit aura sa demeure, Et trouvera son lieu de repos ;
15
Là le serpent fera son nid, déposera ses oeufs, Les couvera, et recueillera ses petits à son ombre ; Là se rassembleront tous les vautours.
16
Consultez le livre de l'Éternel, et lisez ! Aucun d'eux ne fera défaut, Ni l'un ni l'autre ne manqueront ; Car sa bouche l'a ordonné. C'est son esprit qui les rassemblera.
17
Il a jeté pour eux le sort, Et sa main leur a partagé cette terre au cordeau, Ils la posséderont toujours, Ils l'habiteront d'âge en âge.

Chapitre 35

 

1


Le désert et le pays aride se réjouiront ; La solitude s'égaiera, et fleurira comme un narcisse ;


2
Elle se couvrira de fleurs, et tressaillira de joie, Avec chants d'allégresse et cris de triomphe ; La gloire du Liban lui sera donnée, La magnificence du Carmel et de Saron. Ils verront la gloire de l'Éternel, la magnificence de notre Dieu.
3
Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent ;
4
Dites à ceux qui ont le coeur troublé : Prenez courage, ne craignez point ; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu ; Il viendra lui-même, et vous sauvera.
5
Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, S'ouvriront les oreilles des sourds ;
6
Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude ;
7
Le mirage se changera en étang Et la terre desséchée en sources d'eaux ; Dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, Croîtront des roseaux et des joncs.
8
Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu'on appellera la voie sainte ; Nul impur n'y passera ; elle sera pour eux seuls ; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s'égarer.
9
Sur cette route, point de lion ; Nulle bête féroce ne la prendra, Nulle ne s'y rencontrera ; Les délivrés y marcheront.
10
Les rachetés de l'Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête ; L'allégresse et la joie s'approcheront, La douleur et les gémissements s'enfuiront.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>