Livre du prophète Esaïe (6 / 14)



<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>

Chapitre 26

 

1


En ce jour, on chantera ce cantique dans le pays de Juda : Nous avons une ville forte ; Il nous donne le salut pour murailles et pour rempart.


2
Ouvrez les portes, Laissez entrer la nation juste et fidèle.
3
A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu'il se confie en toi.
4
Confiez-vous en l'Éternel à perpétuité, Car l'Éternel, l'Éternel est le rocher des siècles.
5
Il a renversé ceux qui habitaient les hauteurs, Il a abaissé la ville superbe ; Il l'a abaissée jusqu'à terre, Il lui a fait toucher la poussière.
6
Elle est foulée aux pieds, Aux pieds des pauvres, sous les pas des misérables.
7
Le chemin du juste est la droiture ; Toi qui es juste, tu aplanis le sentier du juste.
8
Aussi nous t'attendons, ô Éternel ! sur la voie de tes jugements ; Notre âme soupire après ton nom et après ton souvenir.
9
Mon âme te désire pendant la nuit, Et mon esprit te cherche au dedans de moi ; Car, lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, Les habitants du monde apprennent la justice.
10
Si l'on fait grâce au méchant, il n'apprend pas la justice, Il se livre au mal dans le pays de la droiture, Et il n'a point égard à la majesté de Dieu.
11
Éternel, ta main est puissante : Ils ne l'aperçoivent pas. Ils verront ton zèle pour le peuple, et ils en seront confus ; Le feu consumera tes ennemis.
12
Éternel, tu nous donnes la paix ; Car tout ce que nous faisons, C'est toi qui l'accomplis pour nous.
13
Éternel, notre Dieu, d'autres maîtres que toi ont dominé sur nous ; Mais c'est grâce à toi seul que nous invoquons ton nom.
14
Ceux qui sont morts ne revivront pas, Des ombres ne se relèveront pas ; Car tu les as châtiés, tu les as anéantis, Et tu en as détruit tout souvenir.
15
Multiplie le peuple, ô Éternel ! Multiplie le peuple, manifeste ta gloire ; Recule toutes les limites du pays.
16
Éternel, ils t'ont cherché, quand ils étaient dans la détresse ; Ils se sont répandus en prières, quand tu les as châtiés.
17
Comme une femme enceinte, sur le point d'accoucher, Se tord et crie au milieu de ses douleurs, Ainsi avons-nous été, loin de ta face, ô Éternel !
18
Nous avons conçu, nous avons éprouvé des douleurs, Et, quand nous enfantons, ce n'est que du vent : Le pays n'est pas sauvé, Et ses habitants ne sont pas nés.
19
Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! -Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres.
20
Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée.
21
Car voici, l'Éternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre ; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres.

Chapitre 27

 

1


En ce jour, l'Éternel frappera de sa dure, grande et forte épée Le léviathan, serpent fuyard, Le léviathan, serpent tortueux ; Et il tuera le monstre qui est dans la mer.


2
En ce jour-là, Chantez un cantique sur la vigne.
3
Moi l'Éternel, j'en suis le gardien, Je l'arrose à chaque instant ; De peur qu'on ne l'attaque, Nuit et jour je la garde.
4
Il n'y a point en moi de colère ; Mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble,
5
A moins qu'on ne me prenne pour refuge, Qu'on ne fasse la paix avec moi, qu'on ne fasse la paix avec moi.
6
Dans les temps à venir, Jacob prendra racine, Israël poussera des fleurs et des rejetons, Et il remplira le monde de ses fruits.
7
L'Éternel l'a-t-il frappé comme il a frappé ceux qui le frappaient ? L'a-t-il tué comme il a tué ceux qui le tuaient ?
8
C'est avec mesure que tu l'as châtié par l'exil, En l'emportant par le souffle impétueux du vent d'orient.
9
Ainsi le crime de Jacob a été expié, Et voici le fruit du pardon de son péché : L'Éternel a rendu toutes les pierres des autels Pareilles à des pierres de chaux réduites en poussière ; Les idoles d'Astarté et les statues du soleil ne se relèveront plus.
10
Car la ville forte est solitaire, C'est une demeure délaissée et abandonnée comme le désert ; Là pâture le veau, il s'y couche, et broute les branches.
11
Quand les rameaux sèchent, on les brise ; Des femmes viennent, pour les brûler. C'était un peuple sans intelligence : Aussi celui qui l'a fait n'a point eu pitié de lui, Celui qui l'a formé ne lui a point fait grâce.
12
En ce temps-là, L'Éternel secouera des fruits, Depuis le cours du fleuve jusqu'au torrent d'Égypte ; Et vous serez ramassés un à un, enfants d'Israël !
13
En ce jour, on sonnera de la grande trompette, Et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d'Assyrie Ou fugitifs au pays d'Égypte ; Et ils se prosterneront devant l'Éternel, Sur la montagne sainte, à Jérusalem.

Chapitre 28

 

1


Malheur à la couronne superbe des ivrognes d'Éphraïm, A la fleur fanée, qui fait l'éclat de sa parure, Sur la cime de la fertile vallée de ceux qui s'enivrent !


2
Voici venir, de la part du Seigneur, un homme fort et puissant, Comme un orage de grêle, un ouragan destructeur, Comme une tempête qui précipite des torrents d'eaux : Il la fait tomber en terre avec violence.
3
Elle sera foulée aux pieds, La couronne superbe des ivrognes d'Éphraïm ;
4
Et la fleur fanée, qui fait l'éclat de sa parure, Sur la cime de la fertile vallée, Sera comme une figue hâtive qu'on aperçoit avant la récolte, Et qui, à peine dans la main, est aussitôt avalée.
5
En ce jour, l'Éternel des armées sera Une couronne éclatante et une parure magnifique Pour le reste de son peuple,
6
Un esprit de justice pour celui qui est assis au siège de la justice, Et une force pour ceux qui repoussent l'ennemi jusqu'à ses portes.
7
Mais eux aussi, ils chancellent dans le vin, Et les boissons fortes leur donnent des vertiges ; Sacrificateurs et prophètes chancellent dans les boissons fortes, Ils sont absorbés par le vin, Ils ont des vertiges à cause des boissons fortes ; Ils chancellent en prophétisant, Ils vacillent en rendant la justice.
8
Toutes les tables sont pleines de vomissements, d'ordures ; Il n'y a plus de place. -
9
A qui veut-on enseigner la sagesse ? A qui veut-on donner des leçons ? Est-ce à des enfants qui viennent d'être sevrés, Qui viennent de quitter la mamelle ?
10
Car c'est précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là. -
11
Hé bien ! c'est par des hommes aux lèvres balbutiantes Et au langage barbare Que l'Éternel parlera à ce peuple.
12
Il lui disait : Voici le repos, Laissez reposer celui qui est fatigué ; Voici le lieu du repos ! Mais ils n'ont point voulu écouter.
13
Et pour eux la parole de l'Éternel sera Précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là, Afin qu'en marchant ils tombent à la renverse et se brisent, Afin qu'ils soient enlacés et pris.
14
Écoutez donc la parole de l'Éternel, moqueurs, Vous qui dominez sur ce peuple de Jérusalem !
15
Vous dites : Nous avons fait une alliance avec la mort, Nous avons fait un pacte avec le séjour des morts ; Quand le fléau débordé passera, il ne nous atteindra pas, Car nous avons la fausseté pour refuge et le mensonge pour abri.
16
C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Voici, j'ai mis pour fondement en Sion une pierre, Une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée ; Celui qui la prendra pour appui n'aura point hâte de fuir.
17
Je ferai de la droiture une règle, Et de la justice un niveau ; Et la grêle emportera le refuge de la fausseté, Et les eaux inonderont l'abri du mensonge.
18
Votre alliance avec la mort sera détruite, Votre pacte avec le séjour des morts ne subsistera pas ; Quand le fléau débordé passera, Vous serez par lui foulés aux pieds.
19
Chaque fois qu'il passera, il vous saisira ; Car il passera tous les matins, le jour et la nuit, Et son bruit seul donnera l'épouvante.
20
Le lit sera trop court pour s'y étendre, Et la couverture trop étroite pour s'en envelopper.
21
Car l'Éternel se lèvera comme à la montagne de Peratsim, Il s'irritera comme dans la vallée de Gabaon, Pour faire son oeuvre, son oeuvre étrange, Pour exécuter son travail, son travail inouï.
22
Maintenant, ne vous livrez point à la moquerie, De peur que vos liens ne soient resserrés ; Car la destruction de tout le pays est résolue ; Je l'ai appris du Seigneur, de l'Éternel des armées.
23
Prêtez l'oreille, et écoutez ma voix ! Soyez attentifs, et écoutez ma parole !
24
Celui qui laboure pour semer laboure-t-il toujours ? Ouvre-t-il et brise-t-il toujours son terrain ?
25
N'est-ce pas après en avoir aplani la surface Qu'il répand de la nielle et sème du cumin ; Qu'il met le froment par rangées, L'orge à une place marquée, Et l'épeautre sur les bords ?
26
Son Dieu lui a enseigné la marche à suivre, Il lui a donné ses instructions.
27
On ne foule pas la nielle avec le traîneau, Et la roue du chariot ne passe pas sur le cumin ; Mais on bat la nielle avec le bâton, Et le cumin avec la verge.
28
On bat le blé, Mais on ne le bat pas toujours ; On y pousse la roue du chariot et les chevaux, Mais on ne l'écrase pas.
29
Cela aussi vient de l'Éternel des armées ; Admirable est son conseil, et grande est sa sagesse.

Chapitre 29

 

1


Malheur à Ariel, à Ariel, Cité dont David fit sa demeure ! Ajoutez année à année, Laissez les fêtes accomplir leur cycle.


2
Puis j'assiégerai Ariel ; Il y aura des plaintes et des gémissements ; Et la ville sera pour moi comme un Ariel.
3
Je t'investirai de toutes parts, Je te cernerai par des postes armés, J'élèverai contre toi des retranchements.
4
Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière ; Ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre, Et c'est de la poussière que tu murmureras tes discours.
5
La multitude de tes ennemis sera comme une fine poussière, Cette multitude de guerriers sera comme la balle qui vole, Et cela tout à coup, en un instant.
6
C'est de l'Éternel des armées que viendra le châtiment, Avec des tonnerres, des tremblements de terre et un bruit formidable, Avec l'ouragan et la tempête, Et avec la flamme d'un feu dévorant.
7
Et, comme il en est d'un songe, d'une vision nocturne, Ainsi en sera-t-il de la multitude des nations qui combattront Ariel, De tous ceux qui l'attaqueront, elle et sa forteresse, Et qui la serreront de près.
8
Comme celui qui a faim rêve qu'il mange, Puis s'éveille, l'estomac vide, Et comme celui qui a soif rêve qu'il boit, Puis s'éveille, épuisé et languissant ; Ainsi en sera-t-il de la multitude des nations Qui viendront attaquer la montagne de Sion.
9
Soyez stupéfaits et étonnés ! Fermez les yeux et devenez aveugles ! Ils sont ivres, mais ce n'est pas de vin ; Ils chancellent, mais ce n'est pas l'effet des liqueurs fortes.
10
Car l'Éternel a répandu sur vous un esprit d'assoupissement ; Il a fermé vos yeux (les prophètes), Il a voilé vos têtes (les voyants).
11
Toute la révélation est pour vous comme les mots d'un livre cacheté Que l'on donne à un homme qui sait lire, en disant : Lis donc cela ! Et qui répond : Je ne le puis, Car il est cacheté ;
12
Ou comme un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant : Lis donc cela ! Et qui répond : Je ne sais pas lire.
13
Le Seigneur dit : Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres ; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine.
14
C'est pourquoi je frapperai encore ce peuple Par des prodiges et des miracles ; Et la sagesse de ses sages périra, Et l'intelligence de ses hommes intelligents disparaîtra.
15
Malheur à ceux qui cachent leurs desseins Pour les dérober à l'Éternel, Qui font leurs oeuvres dans les ténèbres, Et qui disent : Qui nous voit et qui nous connaît ?
16
Quelle perversité est la vôtre ! Le potier doit-il être considéré comme de l'argile, Pour que l'ouvrage dise de l'ouvrier : Il ne m'a point fait ? Pour que le vase dise du potier : Il n'a point d'intelligence ?
17
Encore un peu de temps, Et le Liban se changera en verger, Et le verger sera considéré comme une forêt.
18
En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre ; Et, délivrés de l'obscurité et des ténèbres, Les yeux des aveugles verront.
19
Les malheureux se réjouiront de plus en plus en l'Éternel, Et les pauvres feront du Saint d'Israël le sujet de leur allégresse.
20
Car le violent ne sera plus, le moqueur aura fini, Et tous ceux qui veillaient pour l'iniquité seront exterminés,
21
Ceux qui condamnaient les autres en justice, Tendaient des pièges à qui défendait sa cause à la porte, Et violaient par la fraude les droits de l'innocent.
22
C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel à la maison de Jacob, Lui qui a racheté Abraham : Maintenant Jacob ne rougira plus, Maintenant son visage ne pâlira plus.
23
Car, lorsque ses enfants verront au milieu d'eux l'oeuvre de mes mains, Ils sanctifieront mon nom ; Ils sanctifieront le Saint de Jacob, Et ils craindront le Dieu d'Israël ;
24
Ceux dont l'esprit s'égarait acquerront de l'intelligence, Et ceux qui murmuraient recevront instruction.

Chapitre 30

 

1


Malheur, dit l'Éternel, aux enfants rebelles, Qui prennent des résolutions sans moi, Et qui font des alliances sans ma volonté, Pour accumuler péché sur péché !


2
Qui descendent en Égypte sans me consulter, Pour se réfugier sous la protection de Pharaon, Et chercher un abri sous l'ombre de l'Égypte !
3
La protection de Pharaon sera pour vous une honte, Et l'abri sous l'ombre de l'Égypte une ignominie.
4
Déjà ses princes sont à Tsoan, Et ses envoyés ont atteint Hanès.
5
Tous seront confus au sujet d'un peuple qui ne leur sera point utile, Ni pour les secourir, ni pour les aider, Mais qui fera leur honte et leur opprobre.
6
Sentence des bêtes du midi : A travers une contrée de détresse et d'angoisse, D'où viennent la lionne et le lion, La vipère et le dragon volant, Ils portent à dos d'ânes leurs richesses, Et sur la bosse des chameaux leurs trésors, A un peuple qui ne leur sera point utile.
7
Car le secours de l'Égypte n'est que vanité et néant ; C'est pourquoi j'appelle cela du bruit qui n'aboutit à rien.
8
Va maintenant, écris ces choses devant eux sur une table, Et grave-les dans un livre, Afin qu'elles subsistent dans les temps à venir, Éternellement et à perpétuité.
9
Car c'est un peuple rebelle, Ce sont des enfants menteurs, Des enfants qui ne veulent point écouter la loi de l'Éternel,
10
Qui disent aux voyants : Ne voyez pas ! Et aux prophètes : Ne nous prophétisez pas des vérités, Dites-nous des choses flatteuses, Prophétisez des chimères !
11
Détournez-vous du chemin, Écartez-vous du sentier, Éloignez de notre présence le Saint d'Israël !
12
C'est pourquoi ainsi parle le Saint d'Israël : Puisque vous rejetez cette parole, Que vous vous confiez dans la violence et dans les détours Et que vous les prenez pour appuis,
13
Ce crime sera pour vous Comme une partie crevassée qui menace ruine Et fait saillie dans un mur élevé, Dont l'écroulement arrive tout à coup, en un instant :
14
Il se brise comme se brise un vase de terre, Que l'on casse sans ménagement, Et dont les débris ne laissent pas un morceau Pour prendre du feu au foyer, Ou pour puiser de l'eau à la citerne.
15
Car ainsi a parlé le Seigneur, l'Éternel, le Saint d'Israël : C'est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C'est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l'avez pas voulu !
16
Vous avez dit : Non ! nous prendrons la course à cheval ! -C'est pourquoi vous fuirez à la course. -Nous monterons des coursiers légers ! -C'est pourquoi ceux qui vous poursuivront seront légers.
17
Mille fuiront à la menace d'un seul, Et, à la menace de cinq, vous fuirez, Jusqu'à ce que vous restiez Comme un signal au sommet de la montagne, Comme un étendard sur la colline.
18
Cependant l'Éternel désire vous faire grâce, Et il se lèvera pour vous faire miséricorde ; Car l'Éternel est un Dieu juste : Heureux tous ceux qui espèrent en lui !
19
Oui, peuple de Sion, habitant de Jérusalem, Tu ne pleureras plus ! Il te fera grâce, quand tu crieras ; Dès qu'il aura entendu, il t'exaucera.
20
Le Seigneur vous donnera du pain dans l'angoisse, Et de l'eau dans la détresse ; Ceux qui t'instruisent ne se cacheront plus, Mais tes yeux verront ceux qui t'instruisent.
21
Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira : Voici le chemin, marchez-y ! Car vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche.
22
Vous tiendrez pour souillés l'argent qui recouvre vos idoles, Et l'or dont elles sont revêtues ; Tu en disperseras les débris comme une impureté : Hors d'ici ! leur diras-tu.
23
Alors il répandra la pluie sur la semence que tu auras mise en terre, Et le pain que produira la terre sera savoureux et nourrissant ; En ce même temps, tes troupeaux paîtront dans de vastes pâturages.
24
Les boeufs et les ânes, qui labourent la terre, Mangeront un fourrage salé, Qu'on aura vanné avec la pelle et le van.
25
Sur toute haute montagne et sur toute colline élevée, Il y aura des ruisseaux, des courants d'eau, Au jour du grand carnage, A la chute des tours.
26
La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, Et la lumière du soleil sera sept fois plus grande (Comme la lumière de sept jours), Lorsque l'Éternel bandera la blessure de son peuple, Et qu'il guérira la plaie de ses coups.
27
Voici, le nom de l'Éternel vient de loin ; Sa colère est ardente, c'est un violent incendie ; Ses lèvres sont pleines de fureur, Et sa langue est comme un feu dévorant ;
28
Son souffle est comme un torrent débordé qui atteint jusqu'au cou, Pour cribler les nations avec le crible de la destruction, Et comme un mors trompeur Entre les mâchoires des peuples.
29
Vous chanterez comme la nuit où l'on célèbre la fête, Vous aurez le coeur joyeux comme celui qui marche au son de la flûte, Pour aller à la montagne de l'Éternel, vers le rocher d'Israël.
30
Et l'Éternel fera retentir sa voix majestueuse, Il montrera son bras prêt à frapper, Dans l'ardeur de sa colère, Au milieu de la flamme d'un feu dévorant, De l'inondation, de la tempête et des pierres de grêle.
31
A la voix de l'Éternel, l'Assyrien tremblera ; L'Éternel le frappera de sa verge.
32
A chaque coup de la verge qui lui est destinée, Et que l'Éternel fera tomber sur lui, On entendra les tambourins et les harpes ; L'Éternel combattra contre lui à main levée.
33
Depuis longtemps un bûcher est préparé, Il est préparé pour le roi, Il est profond, il est vaste ; Son bûcher, c'est du feu et du bois en abondance ; Le souffle de l'Éternel l'enflamme, comme un torrent de soufre.

<< Chapitres précédents , Chapitres suivants >>