Deuxième livre de Samuel (5 / 5)



<< Chapitres précédents

Chapitre 21

 

1


Du temps de David, il y eut une famine qui dura trois ans. David chercha la face de l'Éternel, et l'Éternel dit : C'est à cause de Saül et de sa maison sanguinaire, c'est parce qu'il a fait périr les Gabaonites.


2
Le roi appela les Gabaonites pour leur parler. -Les Gabaonites n'étaient point d'entre les enfants d'Israël, mais c'était un reste des Amoréens ; les enfants d'Israël s'étaient liés envers eux par un serment, et néanmoins Saül avait voulu les frapper, dans son zèle pour les enfants d'Israël et de Juda. -
3
David dit aux Gabaonites : Que puis-je faire pour vous, et avec quoi ferai-je expiation, afin que vous bénissiez l'héritage de l'Éternel ?
4
Les Gabaonites lui répondirent : Ce n'est pas pour nous une question d'argent et d'or avec Saül et avec sa maison, et ce n'est pas à nous qu'il appartient de faire mourir personne en Israël. Et le roi dit : Que voulez-vous donc que je fasse pour vous ?
5
Ils répondirent au roi : Puisque cet homme nous a consumés, et qu'il avait le projet de nous détruire pour nous faire disparaître de tout le territoire d'Israël,
6
qu'on nous livre sept hommes d'entre ses fils, et nous les pendrons devant l'Éternel à Guibea de Saül, l'élu de l'Éternel. Et le roi dit : Je les livrerai.
7
Le roi épargna Mephiboscheth, fils de Jonathan, fils de Saül, à cause du serment qu'avaient fait entre eux, devant l'Éternel, David et Jonathan, fils de Saül.
8
Mais le roi prit les deux fils que Ritspa, fille d'Ajja, avait enfantés à Saül, Armoni et Mephiboscheth, et les cinq fils que Mérab, fille de Saül, avait enfantés à Adriel de Mehola, fils de Barzillaï ;
9
et il les livra entre les mains des Gabaonites, qui les pendirent sur la montagne, devant l'Éternel. Tous les sept périrent ensemble ; ils furent mis à mort dans les premiers jours de la moisson, au commencement de la moisson des orges.
10
Ritspa, fille d'Ajja, prit un sac et l'étendit sous elle contre le rocher, depuis le commencement de la moisson jusqu'à ce que la pluie du ciel tombât sur eux ; et elle empêcha les oiseaux du ciel de s'approcher d'eux pendant le jour, et les bêtes des champs pendant la nuit.
11
On informa David de ce qu'avait fait Ritspa, fille d'Ajja, concubine de Saül.
12
Et David alla prendre les os de Saül et les os de Jonathan, son fils, chez les habitants de Jabès en Galaad, qui les avaient enlevés de la place de Beth Schan, où les Philistins les avaient suspendus lorsqu'ils battirent Saül à Guilboa.
13
Il emporta de là les os de Saül et les os de Jonathan, son fils ; et l'on recueillit aussi les os de ceux qui avaient été pendus.
14
On enterra les os de Saül et de Jonathan, son fils, au pays de Benjamin, à Tséla, dans le sépulcre de Kis, père de Saül. Et l'on fit tout ce que le roi avait ordonné. Après cela, Dieu fut apaisé envers le pays.
15
Les Philistins firent encore la guerre à Israël. David descendit avec ses serviteurs, et ils combattirent les Philistins. David était fatigué.
16
Et Jischbi Benob, l'un des enfants de Rapha, eut la pensée de tuer David ; il avait une lance du poids de trois cents sicles d'airain, et il était ceint d'une épée neuve.
17
Abischaï, fils de Tseruja, vint au secours de David, frappa le Philistin et le tua. Alors les gens de David jurèrent, en lui disant : Tu ne sortiras plus avec nous pour combattre, et tu n'éteindras pas la lampe d'Israël.
18
Il y eut encore, après cela, une bataille à Gob avec les Philistins. Alors Sibbecaï, le Huschatite, tua Saph, qui était un des enfants de Rapha.
19
Il y eut encore une bataille à Gob avec les Philistins. Et Elchanan, fils de Jaaré Oreguim, de Bethléhem, tua Goliath de Gath, qui avait une lance dont le bois était comme une ensouple de tisserand.
20
Il y eut encore une bataille à Gath. Il s'y trouva un homme de haute taille, qui avait six doigts à chaque main et à chaque pied, vingt-quatre en tout, et qui était aussi issu de Rapha.
21
Il jeta un défi à Israël ; et Jonathan, fils de Schimea, frère de David, le tua.
22
Ces quatre hommes étaient des enfants de Rapha à Gath. Ils périrent par la main de David et par la main de ses serviteurs.

Chapitre 22

 

1


David adressa à l'Éternel les paroles de ce cantique, lorsque l'Éternel l'eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül.


2
Il dit : L'Éternel est mon rocher, ma forteresse, mon libérateur.
3
Dieu est mon rocher, où je trouve un abri, Mon bouclier et la force qui me sauve, Ma haute retraite et mon refuge. O mon Sauveur ! tu me garantis de la violence.
4
Je m'écrie : Loué soit l'Éternel ! Et je suis délivré de mes ennemis.
5
Car les flots de la mort m'avaient environné, Les torrents de la destruction m'avaient épouvanté ;
6
Les liens du sépulcre m'avaient entouré, Les filets de la mort m'avaient surpris.
7
Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Éternel, J'ai invoqué mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu à ses oreilles.
8
La terre fut ébranlée et trembla, Les fondements des cieux frémirent, Et ils furent ébranlés, parce qu'il était irrité.
9
Il s'élevait de la fumée dans ses narines, Et un feu dévorant sortait de sa bouche : Il en jaillissait des charbons embrasés.
10
Il abaissa les cieux, et il descendit : Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds.
11
Il était monté sur un chérubin, et il volait, Il paraissait sur les ailes du vent.
12
Il faisait des ténèbres une tente autour de lui, Il était enveloppé d'amas d'eaux et de sombres nuages.
13
De la splendeur qui le précédait S'élançaient des charbons de feu.
14
L'Éternel tonna des cieux, Le Très Haut fit retentir sa voix ;
15
Il lança des flèches et dispersa mes ennemis, La foudre, et les mit en déroute.
16
Le lit de la mer apparut, Les fondements du monde furent découverts, Par la menace de l'Éternel, Par le bruit du souffle de ses narines.
17
Il étendit sa main d'en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux ;
18
Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi.
19
Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse, Mais l'Éternel fut mon appui.
20
Il m'a mis au large, Il m'a sauvé, parce qu'il m'aime.
21
L'Éternel m'a traité selon ma droiture, Il m'a rendu selon la pureté de mes mains ;
22
Car j'ai observé les voies de l'Éternel, Et je n'ai point été coupable envers mon Dieu.
23
Toutes ses ordonnances ont été devant moi, Et je ne me suis point écarté de ses lois.
24
J'ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité.
25
Aussi l'Éternel m'a rendu selon ma droiture, Selon ma pureté devant ses yeux.
26
Avec celui qui est bon tu te montres bon, Avec l'homme droit tu agis selon ta droiture,
27
Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité.
28
Tu sauves le peuple qui s'humilie, Et de ton regard, tu abaisses les orgueilleux.
29
Oui, tu es ma lumière, ô Éternel ! L'Éternel éclaire mes ténèbres.
30
Avec toi je me précipite sur une troupe en armes, Avec mon Dieu je franchis une muraille.
31
Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l'Éternel est éprouvée ; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.
32
Car qui est Dieu, si ce n'est l'Éternel ? Et qui est un rocher, si ce n'est notre Dieu ?
33
C'est Dieu qui est ma puissante forteresse, Et qui me conduit dans la voie droite.
34
Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés.
35
Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l'arc d'airain.
36
Tu me donnes le bouclier de ton salut, Et je deviens grand par ta bonté.
37
Tu élargis le chemin sous mes pas, Et mes pieds ne chancellent point.
38
Je poursuis mes ennemis, et je les détruis ; Je ne reviens pas avant de les avoir anéantis.
39
Je les anéantis, je les brise, et ils ne se relèvent plus ; Ils tombent sous mes pieds.
40
Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires.
41
Tu fais tourner le dos à mes ennemis devant moi, Et j'extermine ceux qui me haïssent.
42
Ils regardent autour d'eux, et personne pour les sauver ! Ils crient à l'Éternel, et il ne leur répond pas !
43
Je les broie comme la poussière de la terre, Je les écrase, je les foule, comme la boue des rues.
44
Tu me délivres des dissensions de mon peuple ; Tu me conserves pour chef des nations ; Un peuple que je ne connaissais pas m'est asservi.
45
Les fils de l'étranger me flattent, Ils m'obéissent au premier ordre.
46
Les fils de l'étranger sont en défaillance, Ils tremblent hors de leurs forteresses.
47
Vive l'Éternel est vivant, et béni soit mon rocher ! Que Dieu, le rocher de mon salut, soit exalté,
48
Le Dieu qui est mon vengeur, Qui m'assujettit les peuples,
49
Et qui me fait échapper à mes ennemis ! Tu m'élèves au-dessus de mes adversaires, Tu me délivres de l'homme violent.
50
C'est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Éternel ! Et je chanterai à la gloire de ton nom.
51
Il accorde de grandes délivrances à son roi, Et il fait miséricorde à son oint, A David, et à sa postérité, pour toujours.

Chapitre 23

 

1


Voici les dernières paroles de David. Parole de David, fils d'Isaï, Parole de l'homme haut placé, De l'oint du Dieu de Jacob, Du chantre agréable d'Israël.


2
L'esprit de l'Éternel parle par moi, Et sa parole est sur ma langue.
3
Le Dieu d'Israël a parlé, Le rocher d'Israël m'a dit : Celui qui règne parmi les hommes avec justice, Celui qui règne dans la crainte de Dieu,
4
Est pareil à la lumière du matin, quand le soleil brille Et que la matinée est sans nuages ; Ses rayons après la pluie font sortir de terre la verdure.
5
N'en est-il pas ainsi de ma maison devant Dieu, Puisqu'il a fait avec moi une alliance éternelle, En tous points bien réglée et offrant pleine sécurité ? Ne fera-t-il pas germer tout mon salut et tous mes désirs ?
6
Mais les méchants sont tous comme des épines que l'on rejette, Et que l'on ne prend pas avec la main ;
7
Celui qui les touche s'arme d'un fer ou du bois d'une lance, Et on les brûle au feu sur place.
8
Voici les noms des vaillants hommes qui étaient au service de David. Joscheb Basschébeth, le Tachkemonite, l'un des principaux officiers. Il brandit sa lance sur huit cents hommes, qu'il fit périr en une seule fois.
9
Après lui, Éléazar, fils de Dodo, fils d'Achochi. Il était l'un des trois guerriers qui affrontèrent avec David les Philistins rassemblés pour combattre, tandis que les hommes d'Israël se retiraient sur les hauteurs.
10
Il se leva, et frappa les Philistins jusqu'à ce que sa main fût lasse et qu'elle restât attachée à son épée. L'Éternel opéra une grande délivrance ce jour-là. Le peuple revint après Éléazar, seulement pour prendre les dépouilles.
11
Après lui, Schamma, fils d'Agué, d'Harar. Les Philistins s'étaient rassemblés à Léchi. Il y avait là une pièce de terre remplie de lentilles ; et le peuple fuyait devant les Philistins.
12
Schamma se plaça au milieu du champ, le protégea, et battit les Philistins. Et l'Éternel opéra une grande délivrance.
13
Trois des trente chefs descendirent au temps de la moisson et vinrent auprès de David, dans la caverne d'Adullam, lorsqu'une troupe de Philistins était campée dans la vallée des Rephaïm.
14
David était alors dans la forteresse, et il y avait un poste de Philistins à Bethléhem.
15
David eut un désir, et il dit : Qui me fera boire de l'eau de la citerne qui est à la porte de Bethléhem ?
16
Alors les trois vaillants hommes passèrent au travers du camp des Philistins, et puisèrent de l'eau de la citerne qui est à la porte de Bethléhem. Ils l'apportèrent et la présentèrent à David ; mais il ne voulut pas la boire, et il la répandit devant l'Éternel.
17
Il dit : Loin de moi, ô Éternel, la pensée de faire cela ! Boirais-je le sang de ces hommes qui sont allés au péril de leur vie ? Et il ne voulut pas la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.
18
Abischaï, frère de Joab, fils de Tseruja, était le chef des trois. Il brandit sa lance sur trois cents hommes, et les tua ; et il eut du renom parmi les trois.
19
Il était le plus considéré des trois, et il fut leur chef ; mais il n'égala pas les trois premiers.
20
Benaja, fils de Jehojada, fils d'un homme de Kabtseel, rempli de valeur et célèbre par ses exploits. Il frappa les deux lions de Moab. Il descendit au milieu d'une citerne, où il frappa un lion, un jour de neige.
21
Il frappa un Égyptien d'un aspect formidable et ayant une lance à la main ; il descendit contre lui avec un bâton, arracha la lance de la main de l'Égyptien, et s'en servit pour le tuer.
22
Voilà ce que fit Benaja, fils de Jehojada ; et il eut du renom parmi les trois vaillants hommes.
23
Il était le plus considéré des trente ; mais il n'égala pas les trois premiers. David l'admit dans son conseil secret.
24
Asaël, frère de Joab, du nombre des trente. Elchanan, fils de Dodo, de Bethléhem.
25
Schamma, de Harod. Élika, de Harod.
26
Hélets, de Péleth. Ira, fils d'Ikkesch, de Tekoa.
27
Abiézer, d'Anathoth. Mebunnaï, de Huscha.
28
Tsalmon, d'Achoach. Maharaï, de Nethopha.
29
Héleb, fils de Baana, de Nethopha. Ittaï, fils de Ribaï, de Guibea des fils de Benjamin.
30
Benaja, de Pirathon. Hiddaï, de Nachalé Gaasch.
31
Abi Albon, d'Araba. Azmaveth, de Barchum.
32
Eliachba, de Schaalbon. Bené Jaschen. Jonathan.
33
Schamma, d'Harar. Achiam, fils de Scharar, d'Arar.
34
Éliphéleth, fils d'Achasbaï, fils d'un Maacathien. Éliam, fils d'Achitophel, de Guilo.
35
Hetsraï, de Carmel. Paaraï, d'Arab.
36
Jigueal, fils de Nathan, de Tsoba. Bani, de Gad.
37
Tsélek, l'Ammonite. Naharaï, de Beéroth, qui portait les armes de Joab, fils de Tseruja.
38
Ira, de Jéther. Gareb, de Jéther.
39
Urie, le Héthien. En tout, trente-sept.

Chapitre 24

 

1


La colère de l'Éternel s'enflamma de nouveau contre Israël, et il excita David contre eux, en disant : Va, fais le dénombrement d'Israël et de Juda.


2
Et le roi dit à Joab, qui était chef de l'armée et qui se trouvait près de lui : Parcours toutes les tribus d'Israël, depuis Dan jusqu'à Beer Schéba ; qu'on fasse le dénombrement du peuple, et que je sache à combien il s'élève.
3
Joab dit au roi : Que l'Éternel, ton Dieu, rende le peuple cent fois plus nombreux, et que les yeux du roi mon seigneur le voient ! Mais pourquoi le roi mon seigneur veut-il faire cela ?
4
Le roi persista dans l'ordre qu'il donnait à Joab et aux chefs de l'armée ; et Joab et les chefs de l'armée quittèrent le roi pour faire le dénombrement du peuple d'Israël.
5
Ils passèrent le Jourdain, et ils campèrent à Aroër, à droite de la ville qui est au milieu de la vallée de Gad, et près de Jaezer.
6
Ils allèrent en Galaad et dans le pays de Thachthim Hodschi. Ils allèrent à Dan Jaan, et aux environs de Sidon.
7
Ils allèrent à la forteresse de Tyr, et dans toutes les villes des Héviens et des Cananéens. Ils terminèrent par le midi de Juda, à Beer Schéba.
8
Ils parcoururent ainsi tout le pays, et ils arrivèrent à Jérusalem au bout de neuf mois et vingt jours.
9
Joab remit au roi le rôle du dénombrement du peuple : il y avait en Israël huit cent mille hommes de guerre tirant l'épée, et en Juda cinq cent mille hommes.
10
David sentit battre son coeur, après qu'il eut ainsi fait le dénombrement du peuple. Et il dit à l'Éternel : J'ai commis un grand péché en faisant cela ! Maintenant, ô Éternel, daigne pardonner l'iniquité de ton serviteur, car j'ai complètement agi en insensé !
11
Le lendemain, quand David se leva, la parole de l'Éternel fut ainsi adressée à Gad le prophète, le voyant de David :
12
Va dire à David : Ainsi parle l'Éternel : Je te propose trois fléaux ; choisis-en un, et je t'en frapperai.
13
Gad alla vers David, et lui fit connaître la chose, en disant : Veux-tu sept années de famine dans ton pays, ou bien trois mois de fuite devant tes ennemis qui te poursuivront, ou bien trois jours de peste dans ton pays ? Maintenant choisis, et vois ce que je dois répondre à celui qui m'envoie.
14
David répondit à Gad : Je suis dans une grande angoisse ! Oh ! tombons entre les mains de l'Éternel, car ses compassions sont immenses ; mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes !
15
L'Éternel envoya la peste en Israël, depuis le matin jusqu'au temps fixé ; et, de Dan à Beer Schéba, il mourut soixante-dix mille hommes parmi le peuple.
16
Comme l'ange étendait la main sur Jérusalem pour la détruire, l'Éternel se repentit de ce mal, et il dit à l'ange qui faisait périr le peuple : Assez ! Retire maintenant ta main. L'ange de l'Éternel était près de l'aire d'Aravna, le Jébusien.
17
David, voyant l'ange qui frappait parmi le peuple, dit à l'Éternel : Voici, j'ai péché ! C'est moi qui suis coupable ; mais ces brebis, qu'ont-elles fait ? Que ta main soit donc sur moi et sur la maison de mon père !
18
Ce jour-là, Gad vint auprès de David, et lui dit : Monte, élève un autel à l'Éternel dans l'aire d'Aravna, le Jébusien.
19
David monta, selon la parole de Gad, comme l'Éternel l'avait ordonné.
20
Aravna regarda, et il vit le roi et ses serviteurs qui se dirigeaient vers lui ; et Aravna sortit, et se prosterna devant le roi, le visage contre terre.
21
Aravna dit : Pourquoi mon seigneur le roi vient-il vers son serviteur ? Et David répondit : Pour acheter de toi l'aire et pour y bâtir un autel à l'Éternel, afin que la plaie se retire de dessus le peuple.
22
Aravna dit à David : Que mon seigneur le roi prenne l'aire, et qu'il y offre les sacrifices qu'il lui plaira ; vois, les boeufs seront pour l'holocauste, et les chars avec l'attelage serviront de bois.
23
Aravna donna le tout au roi. Et Aravna dit au roi : Que l'Éternel, ton Dieu, te soit favorable !
24
Mais le roi dit à Aravna : Non ! Je veux l'acheter de toi à prix d'argent, et je n'offrirai point à l'Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien. Et David acheta l'aire et les boeufs pour cinquante sicles d'argent.
25
David bâtit là un autel à l'Éternel, et il offrit des holocaustes et des sacrifices d'actions de grâces. Alors l'Éternel fut apaisé envers le pays, et la plaie se retira d'Israël.

<< Chapitres précédents